L’association L214 appelle les candidats aux municipales à s’engager pour les animaux

Rassemblement de l'association L214 pour informer sur le nombre d' animaux tués cette année en France pour la production de viande lait oeufs et poissons le 22 Decembre 2018 à Paris. / © Bruno Levesque / MAXPPP
Rassemblement de l'association L214 pour informer sur le nombre d' animaux tués cette année en France pour la production de viande lait oeufs et poissons le 22 Decembre 2018 à Paris. / © Bruno Levesque / MAXPPP

L'association de défense des animaux s'invite dans la campagne électorale des municipales. L214 va installer un bureau de vote dans le XIXe arrondissement de Paris pour recueillir les attentes des citoyens vis-à-vis de la condition animale et interpeller les candidats.

Par Emmanuelle Hunzinger

A Paris l'association souhaite interpeller les candidtas aux élections municipales. Un bureau de vote sera installé dans le XIX arrondissement pour recueillir l'avis des électeurs. Ces derniers pourront voter pour des mesures concrètes en faveur des animaux et réalisables par une municipalité. Sur les bulletins, les citoyens pourront exprimer leurs souhaits concernant les animaux. L'objectif pour l'association est d'obtenir des engagements dans les programmes des candidats.

Selon l'association L214, 7 Français sur 10 attendent des mesures concrètes pour les animaux.

Ces mesures répondent aux attentes de plus de 7 Français sur 10 qui trouvent important que dans leur commune, les candidats aux élections municipales de mars 2020 s'engagent sur des mesures concrètes en matière de protection animale.

Selon l'enquête réalisée par l"IFOP à la demande de l'association L214.
►72 % sont favorables à ce que le/la maire de leur commune, à l'issue des élections municipales de mars 2020, désigne un(e) adjoint(e) en charge de la protection animale.
►73 % sont favorables à ce que la viande, les œufs, les laitages et le poisson issus de l'élevage intensif soient exclus de la commande publique (cantines scolaires, restauration collective…).
►66 % sont favorables à la mise en place d'une alternative végétarienne quotidienne dans les cantines scolaires de leur commune.
►64 % sont favorables à l'introduction de deux repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires de leur commune.


Dans le cadre de cette campagne nationale, cette action vise à solliciter les candidats de 16 grandes villes de France : ceux d'Aix-en-Provence, Angers, Avignon, Biarritz, Bordeaux, Caen, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lille, Lyon, Nancy, Paris, Reims, Rouen, Strasbourg et Toulouse.
Dans la capitale, le bureau de vote fictif sera ouvert de 14 heures à 17 heures place Armand Carrel dans le XIX e arr.
 

Sur le même sujet

Les + Lus