Christine Boutin condamnée pour avoir qualifié l'homosexualité d'"abomination"

L'ex-présidente du Parti chrétien démocrate, Christine Boutin, a été condamnée vendredi à 5.000 euros d'amende pour "provocation publique à la haine ou à la violence" envers les homosexuels pour avoir dit que "l'homosexualité est une abomination".

Le tribunal correctionnel a été au-delà des réquisitions du procureur, qui avait réclamé à l'audience une amende de 3.000 euros à son encontre. Christine Boutin a également été condamnée à verser 2.000 euros de dommages et intérêts à chacune des deux associations, Mousse et Le Refuge, qui s'étaient constituées parties civiles.

LIRE aussi : VIDEO. Christine Boutin devant la justice pour "incitation à la haine"

La requête de l'association Inter-LGBT irrecevable

En revanche, la partie civile de l'association Inter-LGBT, qui avait porté plainte contre Christine Boutin, a été jugée irrecevable.

L'ex-présidente du Parti chrétien démocrate était jugée pour "provocation publique à la haine ou à la violence" envers les homosexuels. Christine Boutin avait qualifié l'homosexualité d'"abomination" dans une interview publiée en avril 2014.

VOIR le reportage tourné le jour de l'audience en octobre 2015 (Y. Dorion/O. Badin)
L'après-midi même, Christine Boutin a annoncé via son compte twitter qu'elle ferait appel de cette décision.