• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Cinq choses à savoir sur Jérôme Guedj, invité de “Dimanche en politique”

Jérôme Guedj, invité de Dimanche en politique. / © France 3 Paris IDF/G. Courtois
Jérôme Guedj, invité de Dimanche en politique. / © France 3 Paris IDF/G. Courtois

Jérôme Guedj, conseiller départemental PS de l'Essonne, est l'invité de "Dimanche en politique" ce 18 septembre. Pour préparer ce rendez-vous, une petite fiche sur notre invité pour réviser.

Par Daic Audouit

Le dimanche, c'est politique. 

Rendez-vous à 11h25 sur notre antenne. Notre invité sera Jérôme Guedj, conseiller départemental de l'Essonne. 

Qui est-il ? Voici les cinq choses à savoir sur l'ancien patron du département de l'Essonne

#1 Il a été l'un des premiers frondeurs du PS

Rappellez-vous. Bien avant la loi travail ou la déchéance de nationalité, il y a eu un premier texte qui a fait polémique au sein du groupe PS. A l'automne 2012, le projet de loi autorisant la ratification du nouveau traité européen (TSCG). Eh bien, il avait voté contre. Déjà. François Hollande était prévenu. Il fallait pas l'inviter à l'Assemblée nationale. Jérôme Guedj est alors député suppléant du ministre Lamy. Il perdra son fauteuil en mars 2014 quand Lamy quitte le gouvernement. Il n'a donc pas pu participer au vote sur la loi travail. 

#2 C'est le pote de plateau télé d'Henri Guaino

Jérôme Guedj, on le découvre sur le plateau de France 3 Paris Île-de-France pendant la campagne présidentielle de 2012. Un débat homérique avec Henri Guaino, alors conseiller de Sarkozy, explose les compteurs en nombre de vues sur notre page YouTube.
Débat avec Henri Guaino
Il lui a même écrit une lettre après l'émission regrettant sa "position victimaire". Le contact était pris. Henri Guaino invita ensuite Jérôme Guedj à une cérémonie privée qu'il organisait. Tout est bien qui finit bien dans un esprit de fraternité républicaine. Peut-être pas jusqu'à ce que ce que l'élu de l'Essonne offre son parrainage à Guaino pour la présidentielle de 2017

#3 Il a été très proche de Jean-Luc Mélenchon

Jérôme Guedj commence à militer dans l'Essonne à la fin des années 80 au PS de l'Essonne. Le boss s'appelle alors Jean-Luc Mélenchon. Jérôme Guedj se met dans son sillage et lui succédera même à Massy aux élections cantonales. Mais quand Mélenchon quitte le PS, c'est la rupture. Jérôme Guedj choisit de rester. Une rupture douloureuse. "C’était mon ami, on partait en vacances ensemble, et, soudain, tout s’est arrêté, comme s’il était mort", explique-t-il dans le portrait que lui a consacré Libération.

#4 Il est très marqué par l'assassinat d'Ilan Halimi

Comme président du département de l'Essonne, Jérome Guedj a crée "le prix Ilan Halimi contre l'antisémitisme" qui récompense des actions qui visent à déconstruire des stéréotypes antisémites. L'écrivain Emilie Frêche est la compagne de Jérôme Guedj. Elle a consacré un ouvrage à l'affaire dite du gang des Barbares. Elle est la co-scénariste du film d'Alexandre Arcady "24 jours", tiré de son ouvrage

#5 Il aime les vieux

S'il y a un politique qui a bien compris que les seniors votent en masse aux élections, c'est Jérôme Guedj. Ce n'est pas du cynisme. C'est une réelle préoccupation, sincère qu'il a défendu dans un livre : "Plaidoyer pour les vieux". Il y expose ses propositions : lutter contre la maltraitance, diminuer le coût des séjours en maisons ou soutenir les aidants. Il peut aller très loin dans cet engagement, jusqu'à éprouver une irrépressible tendresse pour Alain Juppé comme il l'a écrit dans la revue Charles. Mais seuls les esprits malveillants y verront une allusion à l'âge du candidat à la primaire de la droite pour 2017

► Retrouvez "Dimanche en politique", avec Jérôme Guedj : dimanche 18 septembre à 11h30 sur France 3 Paris Île-de-France

A lire aussi

Sur le même sujet

ITW de Michel Cadiot, préfet de région

Les + Lus