• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Corentin Moutet, l'espoir du tennis français : “Perdre un match, ce n'est pas une performance”

Le tennisman français Corentin Moutet, en octobre 2017, à Brest. / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP
Le tennisman français Corentin Moutet, en octobre 2017, à Brest. / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP

Le tennisman francilien Corentin Moutet a perdu lors premier tour de l'Open d'Australie. Pour le jeune joueur de 18 ans, cette participation au tableau final était une première dans un tournoi du Grand Chelem. Un peu déçu, il revient sur ce match malgré tout "encourageant"... Et sur son parcours.

Par France 3 Paris IDF/ET

Pas question de se satisfaire d'une défaite. Pour Corentin Moutet, 18 ans, l'exigence est toujours celle de l'emporter. "Pour moi, perdre un match, ce n'est pas une performance", assène depuis Melbourne le joueur francilien, espoir du tennis tricolore.
Lundi, pour son premier Grand Chelem au tableau final de l'Open d'Australie, le jeune homme a perdu en quatre sets (3-6, 6-4, 6-2, 6-2) face à l'Italien Andreas Seppi, 76ème joueur mondial. Un premier set remporté, un deuxième qui aurait pu faire basculer la rencontre. "Encourageant", pour Corentin qui compte bien tirer les leçons de cette défaite.

Un engagement

Né à Neuilly-sur-Seine, le joueur a beaucoup bougé en région parisienne tout en faisant ses premières armes au Tennis Club de Paris. Dès l'âge de trois ans, Corentin Moutet commence à taper dans les balles. Mais le déclic a lieu à l'adolescence : à 13 ans, il décide de partir en internat dans le sud de la France pour deux années de sport-études. "Le premier grand engagement que j'ai pris."

Circuit junior, circuit adulte, accompagné de son entraîneur... Corentin Moutet est aujourd'hui épaulé par le Centre national d'entraînement de la FFT. Après son expérience australienne, il disputera la semaine prochaine le tournoi de Rennes avant de s'envoler pour l'Amérique du Sud. Là-bas, le tennisman participera à quatre compétitions, ATP 500 ou 250. Avec en ligne de mire, peut-être, un nouveau Roland-Garros, en mai prochain.

A lire aussi

Sur le même sujet

La Marne en chansons

Les + Lus