Cet article date de plus de 5 ans

De toutes les religions, des "pèlerins climatiques" à Paris pour la COP 21

Plusieurs dizaines de "pèlerins climatiques" venus d'Europe, d'Afrique et d'Asie ont commencé à se rassembler vendredi après-midi à l'église Saint-Merri, au coeur de Paris, marquant symboliquement la mobilisation des religions lors de la COP 21, a constaté un journaliste de l'AFP.
L'église Saint-Merri, à Paris.
L'église Saint-Merri, à Paris. © DIDIER SAULNIER/MAXPPP/MAXPPP

48 heures avant les délégations officielles, c'est au tour des "marcheurs pour le climat" d'arriver dans la capitale française, où se tiendra, dès lundi la COP 21. Ces pèlerins en provenance de plusieurs pays à travers le monde ont convergé vendredi vers Saint-Merri, une paroisse du 4ème arrondissement habituée aux mobilisations, pour les migrants, les chômeurs ou les mal-logés. 

LIRE aussi : 
De Notre-Dame-des-Landes à Palaiseau, les zadistes arrivent à vélo pour la COP 21

"Pour la justice climatique"

Ils ont emprunté quatre chemins de pèlerinage : des Allemands, Scandinaves, Néerlandais et Belges sont arrivés de l'est, des Britanniques du nord, des Phillippins du sud en passant par Rome où ils ont été rejoints par des Italiens, sans oublier une route de cyclistes venus d'Afrique de l'Est.

"Tous viennent pour la justice climatique. C'est ici leur point d'atterrissage à Paris, après avoir beaucoup marché et pédalé", a confié à l'AFP Myriam Glorieux, organisatrice de l'accueil à Saint-Merri, où quelque 300 pèlerins étaient attendus.

Des délégations de 195 pays dès dimanche après-midi

Les délégations de 195 pays se retrouvent dès dimanche après-midi et jusqu'au 11 décembre au Bourget, en Seine-Saint-Denis, pour négocier un projet d'accord universel visant à limiter le réchauffement planétaire à + 2 degrés par rapport aux niveaux pré-industriels. Les principaux cultes, à travers leurs communautés et leurs ONG, ont multiplié les appels à la mobilisation ces dernières années pour la "sauvegarde de la création" menacée par le changement climatique.

Dans l'équipe d'accueil à Saint-Merri, une paroissienne désormais célèbre : Danielle Mérian, dont l'appel à "fraterniser" avec les musulmans après les attentats de Paris a créé le buzz sur les réseaux sociaux. Cette mobilisation pour le climat est pour elle une évidence. "C'est un combat urgent : on change ou on crève."

LIRE aussi : Danielle devient la star des réseaux sociaux après son interview

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réchauffement climatique cop21 environnement société écologie