• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

En Île-de-France, les abstentionnistes sont toujours plus nombreux qu'ailleurs

© France 3 Paris
© France 3 Paris

Une fois de plus, scrutin après scrutin, l'abstention en Île-de-France est une donnée constante, toujours plus élevée que celle du reste du pays. Elle atteint cette fois 54,11 % soit quasiment cinq points de plus que la moyenne nationale, voisine de 49,5 %

Par Christian Meyze

Comme d'habitude, comme toujours, c'est en Seine-Saint Denis que l'on a le moins voté. 63,07 % des électeurs du département se sont abstenus. Autant qu'aux précédentes élections régionales en 2010, 63,17 % des inscrits ne s'étaient pas déplacés.

Situation conforme aux autres scrutins donc pour la Seine-Saint-Denis. Mais les autres constituantes de la région sont eux aussi conformes à leur comportement habituel. Sur l'ensemble du pays, les abstentionnistes sont 49,5 %. Pour l'Île-de-France, ils sont 54,11 %. Lors des précédentes élections régionales, en 2010 l'abstention en France était de 53,6 %. En Île-de-France, elle était de 56, 2 %.
Ainsi donc en Seine-et-Marne, où le Front national arrive en tête au premier tour, les abstentionnistes sont 55,49 %. Au dessus même de la moyenne régionale. En 2010, ils étaient également plus nombreux avec 58,54 %

Dans les Yvelines, département de Valérie Pécresse, où elle obtient un score de plus de 37%, les abstentionnistes ont été 51,82 %. En 2010, ils étaient 54,65%

L'Essonne, département du premier ministre Manuel Valls, où droite classique, PS et Front national se tiennent tous dans un mouchoir de poche, autour de 22 à 23 %, les abstentionnistes sont néanmoins 52,32 %, un peu plus tout de même que la moyenne nationale. En 2010, ils étaient 54,75 %

Dans les Hauts-de-Seine, département où Valérie Pécresse obtient son meilleur score, les abstentionnistes sont restés chez eux à 51,73 %. En 2010, aux précédentes élections régionales, ils avaient été 53,65 %

► LIRE aussi : Régionales en Île-de-France : ce qu'il faut retenir du 1er tour

Dans le Val-de-Marne, terre historique de la gauche, où la droite classique et l'extrême droite arrivent malgré tout en tête, les abstentionnistes ont été aussi nombreux qu'en Seine-et-Marne avec 55,48 %. Au premier tour des régionales en 2010, ils étaient 57,10 %

Enfin le Val-d'Oise est en Île-de-France, avec la Seine-Saint-Denis, l'endroit où l'on se déplace le moins aux urnes. Les abstentionnistes étaient pour ce premier tour 57,58 %.  Un constat là aussi habituel : en 2010, au premier tour, l'abstention atteignait 59,16 %

A lire aussi

Sur le même sujet

Mounir Mahjoubi rejoint Benjamin Griveaux

Les + Lus