• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

“Ensemble, Jardinons !” : lavande, sauge, pavot, pensées, des plantes mellifères pour faire renaître la biodiversité

Cette semaine l’animateur jardinier Hugo se rend dans une maison de retraite dans le 20e arrondissement de Paris. L’objectif est de végétaliser ce lieu en créant un jardin de plantes mellifères pour apporter de la biodiversité dans une ville très urbaine. / © France 3 Paris Île de France – Pyla Prod
Cette semaine l’animateur jardinier Hugo se rend dans une maison de retraite dans le 20e arrondissement de Paris. L’objectif est de végétaliser ce lieu en créant un jardin de plantes mellifères pour apporter de la biodiversité dans une ville très urbaine. / © France 3 Paris Île de France – Pyla Prod

A Paris, les espaces verts sont rares. Alors, avec Hugo Meunier, l’animateur jardinier, nous vous proposons de changer les choses... en une journée ! Ce nouveau projet nous conduit dans une maison de retraite du 20e arrondissement de Paris. Alors, " Ensemble, Jardinons ! ". 

Par France Montagne

" Ensemble, Jardinons ! " est un magazine citoyen et participatif qui propose de végétaliser un espace urbain en une seule journée.

Tous les habitants du quartier peuvent venir participer à la création de ces nouveaux espaces verts. 

Avec ce projet collectif, l'ambition est de présenter une autre vision du jardinage et de permettre, à tous, d’apprendre à jardiner en milieu urbain, dans sa ville, dans son quartier, dans sa rue.

Pour ce nouveau défi, l’animateur jardinier, Hugo Meunier se rend dans une maison de retraite dans le 20e arrondissement de Paris.

Objectif : végétaliser la cours de cet établissement en créant un jardin de plantes mellifères pour apporter de la biodiversité.

Hugo aura, également, l’aide des habitants de la maison de retraite ainsi que celle des enfants de l’école du quartier.

Un vrai moment de partage et d’apprentissage intergénérationnel. 
 
Pour créer de la biodiversité, Hugo a apporté, dans son triporteur, des plantes mellifères telles que de la lavande, de la sauge, des dahlias, des pavot d'Islande, des agapanthes, des pensées, ou encore des convolvulus.
Ces plantes mellifères, aux couleurs éclatantes, produisent un nectar de grande qualité.
Objectif, attirer différents insectes, comme des coccinelles, des papillons et des abeilles, indispensables à notre échosysteme. / © France 3 Paris Île de France – Pyla Prod
Pour créer de la biodiversité, Hugo a apporté, dans son triporteur, des plantes mellifères telles que de la lavande, de la sauge, des dahlias, des pavot d'Islande, des agapanthes, des pensées, ou encore des convolvulus. Ces plantes mellifères, aux couleurs éclatantes, produisent un nectar de grande qualité. Objectif, attirer différents insectes, comme des coccinelles, des papillons et des abeilles, indispensables à notre échosysteme. / © France 3 Paris Île de France – Pyla Prod
 
  • La biodiversité

La biodiversité concerne l'ensemble des êtres vivants, les interactions qu'ils ont entre eux et avec le milieu où ils vivent.
Pour créer de la biodiversité, Hugo a apporté, dans son triporteur, des plantes mellifères telles que de la lavande, de la sauge, des dahlias, des pavot d'Islande, des agapanthes, des pensées, ou encore des convolvulus.
Ces plantes mellifères, aux couleurs éclatantes, produisent un nectar de grande qualité.
Objectifattirer différents insectes, comme des coccinelles, des papillons et des abeilles, indispensables à notre échosysteme.


Côté matériel : un rouleau de géotextile, une ou des jardinières, une perceuse-visseuse et un arrosoir.

 
*Montage de la jardinière

Une fois les jardinières montées, avant de mettre la terre, fixez à l'intérieur des bacs, à l'aide d'une agrafeuse, le géotextile.
(Un tissu technique qui permet de laisser passer l'eau et éviter que la terre ne moisisse).
Astuce : si vous n'avez pas de géotextile, trouer une bâche d'une multitude de petits trous et le tour sera joué ! 


*Préparation de la jardinière

Au fond des jardinières, habillées de géotextiles, disposez des billes d'argiles afin de drainer la terre, puis par dessus, en pluie fine, le terreau.
Tassez, un peu, mais pas trop. Présenter les plans avant de les planter.


Pourquoi des billes d'argile ? 
 

  Il faut qu'il y ait une couche entre la terre et le socle de la jardinière. Du coup l'eau circule mieux dans les billes d'argile et les racines vont pouvoir venir s'y encrer. Hugo Meunier, jardinier de "Jardinons Ensemble!"

 

Un moment de convivialité intergénérationel

Pour créer ce jardin de plantes mellifères,
Hugo Meunier, le jardinier de "Jardinons Ensemble!" a convié des enfants de l’école du quartier à proximité de la maison de retraite à participer à cet atelier.
Les enfants et les personnes âgées ne se connaissaient pas. Elles n'avaient jamais eu l'occasion de se rencontrer, c'est désormais chose faite.
C'est ça aussi, le pouvoir des plantes !
 
Pour créer ce jardin de plantes mellifères, Hugo Meunier, le jardinier de "Jardinons Ensemble!" a convié des enfants de l’école du quartier à proximité de la maison de retraite à participer à cet atelier. Les enfants et les personnes âgées ne se connaissaient pas. Elles n'avaient jamais eu l'occasion de se rencontrer, c'est désormais chose faite. C'est ça aussi, le pouvoir des plantes ! / © France 3 Paris Île de France – Pyla Prod
Pour créer ce jardin de plantes mellifères, Hugo Meunier, le jardinier de "Jardinons Ensemble!" a convié des enfants de l’école du quartier à proximité de la maison de retraite à participer à cet atelier. Les enfants et les personnes âgées ne se connaissaient pas. Elles n'avaient jamais eu l'occasion de se rencontrer, c'est désormais chose faite. C'est ça aussi, le pouvoir des plantes ! / © France 3 Paris Île de France – Pyla Prod

*Le plan de plantation

Réaliser une jardinière, c'est un peu comme peindre un tableau.
On ne fait pas n'importe quoi, n'importe comment.

Avant toute chose, il faut positionner les végétaux avant de les planter.

Astuce : penser à associer les plantes qui ont le plus besoin d'eau entre elles.
Ou encore, exposer au soleil celles qui en sont friandes.

*Déméler une motte

Déméler une motte consiste à arracher les petites racines qui ont pu se former à l'exterieur de l'extremité du pot de semi (le pot de plastique), puis débrasser la motte de la terre superficielle avant de la planter.
 
Un vrai moment de partage et d’apprentissage intergénérationnel.  / © France 3 Paris Île de France – Pyla Prod
Un vrai moment de partage et d’apprentissage intergénérationnel.  / © France 3 Paris Île de France – Pyla Prod


*Planter

Pour cette étape, déplacer les plantes à côté de la jardinière en gardant exactement le même plan de disposition.

Pour que les plantes prennent correctement, il faut tout d’abord creuser un trou jusqu'à atteindre les billes d'argile.
Une fois, cette étape achevée, et c'est là que le geste du jardinier est important, maintenir la motte entre les deux mains placées vérticalement et bien l'enfoncer de manière à ce qu'il y ait le minimum d'air qui passe entre les racines et le terreau.
 

*L'arrosage

En général, après la première plantation, il est plus que conseillé d'arroser.
Cette action, qui doit être généreuse, permet de stabiliser le terreau et les racines avec les plantes.

Par la suite, un arrosage deux à trois fois par semaine est préconisé.
En cas de forte chaleur, il est recommandé de manière quotidienne, soit très tôt le matin, soit très tard le soir pour que l'eau ne s'évapore pas aussitôt.
Astuce : arroser au pied des végétaux afin d'éviter de bruler leurs feuilles.
 

Retrouver cette aventure végétale sur le site internet de France 3 Paris Île-de-France, sur les pages Facebook, You Tube, Tweeter et Instagram.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Ces élèves de terminale qui ne peuvent pas redoubler dans leur lycée

Les + Lus