Essonne : les commerces alimentaires devront fermer à 21 heures

Illustration. En Essonne, les commerces alimentaires doivent fermer de 21 heures à 6 heures du matin sur décision préfectorale. / © Lionel BONAVENTURE / AFP
Illustration. En Essonne, les commerces alimentaires doivent fermer de 21 heures à 6 heures du matin sur décision préfectorale. / © Lionel BONAVENTURE / AFP

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, le préfet de l’Essonne a pris un arrêté ce mercredi 8 avril afin d’interdire l’ouverture des commerces alimentaires de 21h à 6h du matin. Il prend effet dès ce soir.

Par EH

Plus possible à partir de ce soir d'aller chercher à boire ou à manger dans un commerce alimentaire dans le département de l'Essonne. Passées 21 heures, vous trouverez portes closes. Tout comme en Seine-Saint-Denis, le département durçit le confinement pour endiguer la propagation du virus. Les commerces alimentaires et de boissons devront baisser leurs rideaux de 21 heures jusqu’à 6 heures du matin par arrêté préfectoral.
 

« La multiplication de regroupements aux abords de certains commerces est de nature à favoriser la propagation du virus au sein de la population », souligne la préfecture de l'Essonne dans un communiqué. « Dans plusieurs communes, des commerces de quartier restaient ouverts et favorisaient les rassemblements de population ».

Ces commerces devront donc fermer dès 21 heures et ne pourront ouvrir qu’à partir de 6 heures du matin sous peine d'amende. Le non-respect de ces horaires sera verbalisé et la note pourra être salée. Toute violation sera passible d’une contravention de 4e classe pouvant aller jusqu'à 750 euros et, en cas de récidive dans les 15 jours, d’une contravention de 5e classe. En cas de violation à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, le contrevenant sera passible de six mois d’emprisonnement et de 3 750 € d’amende.

La livraison à domicile et le retrait des commandes "en drive" reste autorisés.
 

En Seine-Saint-Denis, le préfêt a également renforcé le confinement. Dans un premier arrêté préfectoral, paru le 25 mars dernier, les commerces alimentaires avaient obligation de fermer à 21 heures. Insuffisant selon la préfecture pour éviter des regroupements de population . Désormais les commerces alimentaires doivent baisser leurs rideaux à 20 heures.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus