Cet article date de plus de 5 ans

Accident de train de Brétigny : un juge supplémentaire va être nommé

La ministre de la justice l'avait promis : un juge d'instruction supplémentaire va être nommé afin d'épauler les deux magistrats instructeurs travaillant sur l'accident ferroviaire, en 2013, de Brétigny-sur-Orge (Essonne), qui avaient estimé ne plus pouvoir assumer seuls un dossier aussi lourd
© SNCF
Le ministère de la Justice a publié une proposition de nomination, qui doit maintenant être soumise au Conseil supérieur de la magistrature (CSM), avant d'être officialisée par décret.

Ce juge arrivera au TGI d'Evry dès le mois de septembre. Il appartiendra ensuite au président du tribunal de décider de l'affectation de ce juge selon les besoins.

La ministre de la Justice Christiane Taubira avait répondu, fin juin, à la lettre en forme d'appel au secours, des deux juges d'instruction en charge de cette affaire très lourde et compliquée, dans laquelle ils expliquaient qu'il croulaient sous la charge de travail et qu'ils ne pouvaient poursuivre leur instruction. Christiane Taubira avait annoncé son intention de nommer un juge d'instruction supplémentaire, après que le procureur de la République ait refusé de dessaisir les juges en charge du dossier.

Trois juges d'instruction avaient été nommés peu après la catastrophe, mais ils ne sont plus que deux à enquêter aujourd'hui sur l'accident.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déraillement paris-limoges transports accident faits divers