Essonne: plus de 300 personnes assistent à un match de foot illégal

Entre 300 et 500 personnes se sont rassemblées pour assister à un match de foot clandestin à Grigny mardi soir alors que les rassemblements de plus de dix personnes sont toujours interdits dans l'espace public. La mairie va déposer plainte. 

Plus de 300 personnes ont assisté à un match illégal dans le stade municipal de Grigny mardi soir.
Plus de 300 personnes ont assisté à un match illégal dans le stade municipal de Grigny mardi soir. © C.Claveaux

Des supporters en liesse qui acclament leur équipe. Le stade municipal Jean Miaud à Grigny (Essonne) avait retrouvé l’ambiance des grandes compétitions mardi soir. Sauf que le match opposant Grigny au quartier des Tarterêts de Corbeil-Essonnes n’avait absolument rien de légal, les rassemblements de plus de 10 personnes étant toujours interdits dans l’espace public.  

Dispersion impossible

Le match a attiré entre 300 à 500 personnes, selon la préfecture de l’Essonne. Les forces de l’ordre n’ont pas pu procéder à une dispersion. "Les policiers de la DDSP 91 étant mobilisés au même instant sur les incidents à Brunoy, les effectifs nécessaires pour une dispersion en toute sécurité ne pouvaient être immédiatement réunis. Dans ces conditions, il ne fut pas possible d'effectuer cette opération. Toutefois une sécurisation périmétrique a été mise en place.", a indiqué la préfecture.

Plainte pour "mise en danger de la vie d’autrui"

"La tenue de ce match est irresponsable", a dénoncé le maire de Grigny, Philippe Rio. "Les associations font respecter les règles, les parents font respecter les règles et là d'un coup il y a eu comme un dégoupillement. Le non respect des mesures barrières a fait courir un risque de cluster!". L’élu communiste a également annoncé déposer une plainte pour "mise en danger de la vie d’autrui". Pour éviter un autre match à Grigny, l’élu va faire démonter les buts et des rondes de sécurité vont avoir lieu. 
L'enquête a été confié aux commissariats d'Evry et de Juvisy-sur-Orge pour tenter d'identifier les acteurs et organisateurs du match. "Les organisateurs seront sanctionnés pour l'infraction de mise en danger d'autrui, délit puni des peines d'un an d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende. Les participants se verront infliger une amende de 135 euros", a indiqué dans un communiqué Caroline Nisand, procureur de la République au tribunal d'Evry. 

Un autre match de ce type a eu lieu ce mardi après-midi dans le quartier des Olympiades à Massy, a également indiqué la préfecture. Une centaine de personnes étaient présentes, cette fois ci, la dispersion a été possible "en toute sécurité". 
A Strasbourg, dimanche après-midi, ce sont entre 300 et 400 personnes qui ont assisté à un match de football clandestin. Un dépistage massif et anonyme doit y être organisé.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport coronavirus santé société police sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter