Essonne : une soixantaine de communes reconnues en état de catastrophe naturelle suite à la sécheresse de 2018

64 communes du département de l'Essonne ont été classées en état de catastrophe naturelle suite aux mouvements de terrain entraînés par la sécheresse de l'été 2018. / © AltoPress / Maxppp
64 communes du département de l'Essonne ont été classées en état de catastrophe naturelle suite aux mouvements de terrain entraînés par la sécheresse de l'été 2018. / © AltoPress / Maxppp

64 communes de l’Essonne ont été classées en état de catastrophe naturelle suite à l’épisode de sécheresse de l'été 2018. Cette classification permet aux riverains ayant subi des dégâts d'être couverts par leur assureur.

Par SMl

C’est une bonne nouvelle pour les habitants de 64 communes du département de l’Essonne. Le Journal Officiel du 9 août a publié une liste de communes essonniennes désormais classées en état de catastrophe naturelle après l’épisode de sécheresse de l’été dernier.
Le site du ministère de l'Intérieur détaille les démarches à suivre si votre commune est classée en état de catastrophe naturelle. / © Ministère de l'Intérieur
Le site du ministère de l'Intérieur détaille les démarches à suivre si votre commune est classée en état de catastrophe naturelle. / © Ministère de l'Intérieur
Les mouvements de terrain engendrés par le manque d’eau avaient causé d’importants dégâts sur les habitations, entraînant notamment des fissures parfois inquiétantes. Grâce à cette nouvelle classification, les habitants victimes de la sécheresse pourront se faire connaître auprès de leur assureur et demander réparation.

Pour rappel, l'état de catastrophe naturelle vaut expertise pour les assureurs. Une fois l'arrêté de catastrophe publié, les victimes disposent d'un délai de 10 jours pour signaler les dégâts. L'assureur a ensuite 3 mois pour les indemniser des dommages liés à l'événement. 

Les communes concernées sont les suivantes :
 
Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juillet au 30 septembre 2018 :
Ballancourt-sur-Essonne, Boussy-Saint-Antoine, Breuillet, Brunoy, Bruyères-le-Châtel, Bures-sur-Yvette, Corbreuse, Courson-Monteloup, Crosne, Echarcon, Egly, Les Granges-le-Roi, Itteville, Linas, Lisses, Longjumeau, Morsang-sur-Orge, Nozay, Ollainville, Orsay, Quincy-sous-Sénart, Saint-Aubin, Saint-Chéron, Sainte-Geneviève-des-Bois, Saint-Germain-lès-Corbeil, Saint-Maurice-Montcouronne, Saint-Michel-sur-Orge, Saint-Vrain, Saint-Yon, Soisy-sur-Ecole, Soisy-sur-Seine, Varennes-Jarcy, Verrières-le-Buisson, Villebon-sur-Yvette, La Ville-du-Bois, Villemoisson-sur-Orge et Villiers-le-Bâcle.

Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juillet au 31 décembre 2018 :
Bondoufle, Brétigny-sur-Orge, Champlan, Chatignonville, Etiolles, Evry-Courcouronnes, La Forêt-le-Roi, Gif-sur-Yvette, Longpont-sur-Orge, Le Mérévillois, Montgeron, Montlhéry, La Norville, Palaiseau, Le Plessis-Pâté, Richarville, Roinville, Saint-Germain-lès-Arpajon, Savigny-sur-Orge, Sermaise, Vaugrigneuse, Villabé, Villiers-sur-Orge et Yerres.

Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er octobre au 31 décembre 2018 :
Boigneville, Les Molières et Vauhallan

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Blob fait sensation au Zoo de Paris

Les + Lus