Cet article date de plus de 5 ans

Réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jamel Leulmi

Jugé en appel pour avoir assassiné sa compagne et tenté d'assassiner une autre femme pour toucher l'assurance-décès, Jamel Leulmi a vu le ministère public requérir la prison à perpétuité à son encontre, jeudi matin. Le verdict est attendu vendredi.
Depuis le 19 janvier, Jamel Leulmi est jugé en appel pour avoir assassiné une compagne et tenté d'en assassiner une autre.
Depuis le 19 janvier, Jamel Leulmi est jugé en appel pour avoir assassiné une compagne et tenté d'en assassiner une autre. © PHOTOPQR/LE PARISIEN
Dans son réquisitoire, l'avocat général a souligné sa conviction "nette et sans faille" de la culpabilité de Jamel Leulmi, jugé en appel depuis le 19 janvier. Le magistrat a requis la réclusion à perpétuité contre l'accusé, âgé de 37 ans.
durée de la vidéo: 01 min 33
Réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jamel Leulmi
En mai 2014, en première instance, Jamel Leulmi avait été condamné à 30 ans de prison par la cour d'assisses de l'Essonne. La juridiction l'avait reconnu coupable d'avoir assassiné Kathlyn Vasseur et d'avoir tenté d'assassiner Julie Derouette pour toucher les primes d'assurance-décès contractées par ses deux compagnes. A l'époque, l'avocat général avait requis la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans.

LIRE aussi : Jamel Leulmi condamné à 30 ans de prison

Un être "cupide et manipulateur"

En appel, jeudi matin, dans son réquisitoire, l'avocat général a décrit l'accusé comme un être "cupide et manipulateur". "Je n'ai pas l'habitude des superlatifs, mais j'ai rarement vu un tel machiavélisme", a indiqué le magistrat.

En 2007, l'épouse de Jamel Leulmi, Kathlin Vasseur était décédée dans des circonstances troubles, à la suite d'un accident de vélo, après deux mois de mariage. En 2009, Julie Derouette, une autre compagne de Jamel Leulmi, était victime d'un accident de voiture et d'une agression. Enfin, une troisième femme, quasi-illettrée, attardée mental, fait partie de ses conquêtes, qui souscriront toutes des assurances-décès à son profit.

"Coïncidences"

A la suite du décès de son épouse en 2007, Jamel Leulmi était devenu millionnaire. L'avocat général a compté que la somme des différents contrats en la faveur de l'accusé aurait pu lui rapporter jusqu'à 12 millions d'euros en cas de décès accidentel des jeunes femmes.

De son côté, Jamel Leulmi, qui a toujours clamé son innocence, parle, d'un faisceau de "coïncidences". Le verdict est attendu vendredi.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société