• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Européennes 2019 : le Rassemblement national ne conquiert pas l'Île-de-France

Le Rassemblement national obtient des scores plus faibles dans la région qu'au niveau national. / © Marc Taubert - France 3 Paris - Île-de-France
Le Rassemblement national obtient des scores plus faibles dans la région qu'au niveau national. / © Marc Taubert - France 3 Paris - Île-de-France

L'Île-de-France a globalement résisté à la poussée du Rassemblement national dimanche aux élections européennes et voit les départements de la petite couronne passer peu à peu du rouge communiste au vert des écologistes.

Par Marc Taubert avec AFP

Avec 23,31% des voix au niveau national, le RN sort victorieux de ces élections européennes. Mais en Île-de-France, les résultats pour le parti sont plus mitigés avec des scores systématiquement en dessous de la barre des 20% sauf en Seine-et-Marne (24,36%). Dans la région, le parti obtient 14,11% des voix.

Ce département fait figure d'exception dans la région et place le Rassemblement national en tête devant LREM à 20,46% et EELV à 12,45% contrastant fortement avec le vote dans la capitale.
 

L'îlot parisien

A Paris, un électeur sur trois (32,92%) a choisi La République en Marche, laissant très loin derrière le Rassemblement national (7,22%) qui, historiquement, n'a jamais percé dans la commune.

Les écologistes d'EELV réalisent à Paris l'un de leurs meilleurs scores, avec près de 20% des voix (19,89%). Les Républicains doivent se contenter de faire un peu mieux que leur résultat national, avec 10,19% des voix et le PS conserve des électeurs (8,16%).

De même, les électeurs dans les Hauts-de-Seine n'ont que peu voté pour le RN le reléguant en quatrième position avec 9,45% des voix. Avec Paris, ce sont ainsi les deux seuls départements à avoir voté à moins de 10% pour le parti - et à avoir placé la liste LREM/MoDem à plus de 30%.

Dans les Yvelines, le RN dépasse la barre des 10% mais obtient des scores faibles avec 14,36% des voix et arrive en troisième position. Avec 12,42%, Les Républicains sont eux au-dessus de leur moyenne nationale mais échouent à devancer leur concurrents d'extrême-droite.
 

Deuxième force politique dans plusieurs départements

Certes en-dessous de la moyenne nationale, le RN reste tout de même une force importante dans le Val d'Oise avec près de 20% des voix (19,51%) talonnant la liste LREM/MoDem (22,86%).

De même, en Essonne, le RN se place en deuxième position et recueille 17,48%, mais LREM garde l'avantage avec 23,68%. Les écologistes d'EELV sont à 15,22% et Les Républicains s'effondrent en revanche avec seulement 7,29%.

Enfin, en Seine-Saint-Denis, les résultats sont beaucoup plus serrés. Les macronistes arrivent en tête avec 17,75% mais suivis de très près par le RN qui obtiennent 16,27%. La gauche résiste plutôt mieux qu'ailleurs, avec 11% pour La France insoumise et les écologistes avec 14,72%.

A lire aussi

Sur le même sujet

Des communes à la recherche de solutions pour consommer moins d'eau

Les + Lus