Fête de la musique : tout ce que vous devez savoir pour cette 40e édition

Les franciliens se préparent pour une nuit festive et musicale ! Plus de couvre-feu, concerts autorisés dans les cafés mais il reste néanmoins quelques restrictions sanitaires à respecter pour cette 40e édition.

La Fête de la musique en 2019 à Paris.
La Fête de la musique en 2019 à Paris. © Ludovic MARIN / AFP

En plein déconfinement, les consignes sanitaires de la Fête de la musique ont été assouplies. Fini le couvre-feu à 23 heures. Après des mois de restrictions liées au Covid, les franciliens vont pouvoir écouter de la musique toute la nuit.

La vigilance reste néanmoins de mise. Les gestes barrières sont toujours de rigueur et le port du masque obligatoire. La consigne sera sans doute difficile à tenir mais les attroupements de plus de dix personnes sur la voie publique demeurent interdits.

Les concerts autorisés mais pas "sauvages"

Les concerts spontanés dans la rue, symbole de cette fête, sont interdits mais les "mini-concerts" assis dans les bars et les restaurants sont eux autorisés pour cette 40e édition, a indiqué la ministre de la Culture Roselyne Bachelot. La jauge autorisée sera de 50% d'occupation en intérieur. Si vous êtes en terrasse, l'ensemble des places disponibles pourra être occupé, sans restriction de nombre, contrairement aux premières annonces gouvernementales.  C'est un assouplissement conséquent par rapport à ce qui était initialement envisagé, puisque seuls les concerts en extérieur étaient à l'origine autorisés.

Pass-sanitaire pour les salles de plus de 1000 personnes

Dans les établissements recevant du public, les salles des fêtes, les salles polyvalentes, les salles de musique, les théâtres, les cinémas, les opéras ou encore les auditoriums, les concerts auront lieu assis. Et pour tout spectacle de plus de 1.000 personnes, le pass sanitaire est obligatoire. Attention, la jauge maximale autorisée en salle ou en plein air reste toujours à 65% dans la limite de 5.000 spectateurs.

En Île-de-France, certaines villes, comme Fontainebleau en Seine-et-Marne ont préféré annuler purement et simplement leur programmation musicale en raison des risques épidémiques. "A Fontainebleau, la Fête de la musique n’aura pas lieu cette année, contexte sanitaire oblige. En effet, la Ville n’a prévu ni fermetures de rues, ni programmation musicale, lundi 21 juin", peut-on lire dans un communiqué de la mairie.

L'an dernier, des regroupements n'avaient pu être évités, comme sur les quais du canal Saint-Martin à Paris, avec des DJs enchaînant des morceaux house devant une foule compacte de danseurs.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fête de la musique culture musique covid-19 santé société