• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Bagneux : colère et indignation après la dégradation de la stèle en mémoire d'Ilan Halimi

Une cérémonie d'hommage à Ilan Halimi, le 11 février 2016. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN
Une cérémonie d'hommage à Ilan Halimi, le 11 février 2016. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN

Une stèle posée dans un parc de Bagneux, dans les Hauts-de-Seine, en mémoire d'Ilan Halimi, jeune homme de confession juive tué en 2006 par le "gang des barbares", a été retrouvée vandalisée mercredi. Elus et associations ont exprimé leur indignation.

Par France 3 Paris IDF/ET

Un nouvel acte de vandalisme sur la stèle posée en mémoire d'Ilan Halimi, à Bagneux, dans les Hauts-de-Seine, provoque l'indignation de la classe politique et d'associations juives. La stèle a été retrouvée "couverte d'inscriptions antisémites et d'insultes" a expliqué la maire (PCF) de Bagneux Marie-Hélène Amiable.

Celle-ci estime que "ce genre d'actes, c'est une insulte à ce jeune et à toutes celles et ceux qui luttent contre l'antisémitisme et le racisme".
"Cet acte lâche et odieux heurte la mémoire de la victime et constitue un affront aux valeurs de la République", a ainsi réagi le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, dans un communiqué. 

Pour le Crif, le Conseil représentatif des institutions juives de France, "cet événement démontre une nouvelle fois la persistance d'un antisémitisme qu'il faut combattre dans notre pays et notamment au sein des banlieues populaires".

"Acte abject et honteux"

Sur Twitter, la présidente LR du conseil régional Valérie Pécresse parle d'un "acte abject et honteux".
Ce contenu n'est plus disponible
Mêmes propos indignés pour la sénatrice EELV de Paris Esther Benbassa : "Intolérable", écrit-elle sur Twitter.
Ce contenu n'est plus disponible
Cette stèle avait été érigée en 2011, cinq ans après la mort d'Ilan Halimi, jeune homme de confession juive, enlevé et torturé à mort par le "gang des barbares", mené par Youssouf Fofana. Elle avait déjà été l'objet de dégradations en 2015

A lire aussi

Sur le même sujet

Des boues provenant d'une station d'épuration répandues dans les champs créent la polémique dans les Yvelines

Les + Lus