Boulogne-Billancourt : "le collège Jean Renoir déborde". Des parents d'élèves dénoncent le sureffectif

Publié le Mis à jour le
Écrit par Tom Rousset
Le sureffectif au sein du collège Jean Renoir pose de nombreuses problématiques aux parents d'élèves et à l'équipe pédagogique
Le sureffectif au sein du collège Jean Renoir pose de nombreuses problématiques aux parents d'élèves et à l'équipe pédagogique © MANON CRUZ / MAXPPP

Des parents d'élèves du collège Jean Renoir ont lancé une pétition en ligne. Ils dénoncent les problèmes de sureffectif au sein de l'établissement. Ils demandent également une restructuration des effectifs des collèges de la ville.

"Le collège Jean Renoir déborde !", alertent des parents d'élèves de l'établissement situé à Boulogne-Billancourt. "Il est conçu pour un maximum de 650 élèves et en accueille 720", précise Bruno Sivardière, parent à l'origine de la pétition. Les signataires bénéficient également du soutien des fédérations de parents d'élèves comme la PEEP et la FCPE.

"Nous cherchons à alerter les autorités sur cette situation qui devient dangereuse pour les élèves", explique Aude Vetillard, présidente de la FCPE Boulogne-Billancourt. En effet, les problèmes d'insécurité se multiplient au sein du collège depuis la rentrée. Ainsi, les parents rapportent des chutes dans des escaliers bondés, des bousculades dans des couloirs engorgés et craignent un risque vital pour leurs enfants en cas d'évacuation d'urgence. 

Les professeurs également impactés par le sureffectif

Au-delà des craintes en termes de sécurité, la pétition met en lumière la dégradation des conditions d'enseignement. "Les classes à fort effectif pénalisent particulièrement les élèves aux acquis fragiles, car les professeurs ont moins de temps à leur consacrer", lit-on dans la pétition. Ce sont d'ailleurs les professeurs qui ont alerté les parents sur les problèmes liés au sureffectif.

Ces problèmes sont notamment visibles lors des cours de physique puisque les salles équipées de paillasses pour les expériences ne permettent pas d'accueillir trente élèves. "Les professeurs nous soutiennent et ils mènent un bon travail avec nos enfants en acceptant de faire des demis-groupes pour que tout le monde puisse participer aux expériences" souligne Anne-Sophie Desrone, responsable FCPE au sein du collège.

Les parents demandent une restructuration des effectifs des collèges de la ville  

Les parents d'élèves et leurs représentants déplorent également la répartition des effectifs au sein des collèges de la ville de Boulogne-Billancourt. Après avoir fait le constat plutôt amer que Jean Renoir était le seul collège en sureffectif de la ville, ils demandent une nouvelle carte scolaire. "A Renoir, on entasse les élèves lorsque paradoxalement, les trois autres collèges sont loin de leur capacité maximale", note Anne-Sophie Desrone. "Nous demandons simplement une meilleure répartition des élèves entre les collèges de la ville".

Sur ce point-là, le Conseil départemental des Hauts-de-Seine assure qu'une sectorisation des effectifs a été entreprise en 2020. Par ailleurs, le département explique que la question des effectifs dépend également des dérogations. Dans le cas de Boulogne-Billancourt, celles-ci sont nombreuses en provenance du collège Jacqueline Auriol vers Jean Renoir.

De son côté, l'Académie de Versailles assure qu'aucune dérogation à l'entrée en 6ème n'a été accordée pour le collège Jean Renoir par la Direction académique des Hauts-de-Seine ces deux dernières années. 

Les parents et l'équipe pédagogique espèrent trouver une solution avant la rentrée 2022. Alors même qu'une nouvelle classe devrait voir le jour, portant ainsi le total à 750 élèves au collège Renoir.         

                                 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.