Cyberattaque : le Pôle universitaire Léonard de Vinci victime de hackers

Publié le Mis à jour le

Des données informatiques du Pôle Léonard de Vinci situé à la Défense dans les Hauts-de-Seine ont été piratées ce week-end. Une enquête a été déclenchée par l’Office central de lutte contre la cybercriminalité (OCLCTIC) et confiée au parquet de Paris.

Ce samedi 24 septembre, l’établissement a été victime d’une cyberattaque. "A 23 heures, les équipes du Pôle Léonard de Vinci ont pris connaissance d’un message sur twitter les avertissant d’une intrusion dans un de ses serveurs de données", explique Sébastien Tran, directeur général du Pôle Léonard de Vinci qui regroupe trois établissements d’enseignement supérieur.

Etat civil, IBAN, informations de parcours...

Le serveur touché contenait des données à caractère personnel des étudiants, alumni, intervenants et partenaires extérieurs.

"Les hackers ont eu accès à un serveur applicatif contenant des données personnelles : Etat-civil, coordonnées, données relatives à des informations bancaires (IBAN), documents officiels et administratifs, données d’accès au portail (uniquement parents) et données de parcours académique notamment les notes", détaille la direction du Pôle dans un communiqué, précisant que les coordonnées des cartes bancaires n'ont pas été hackées.

Le serveur impacté a été immédiatement fermé explique Sébastien Tran, et les personnes potentiellement touchées, averties.

Enquête ouverte par le parquet de Paris

Une cellule de crise a été mise en place et l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (Anssi) a été prévenue ainsi que les services de police compétents. Un signalement a été fait auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) ce lundi.



Une plainte a été déposée au parquet de Paris annonce la direction. L’enquête a été déclenchée par l’Office central de lutte contre la cybercriminalité (OCLCTIC). Le parquet de Paris confirme avoir ouvert une enquête le 25 septembre des chefs d'atteintes à un système de traitement automatisé de données et extorsion. Les investigations ont été confiées à la SDLC, la Sous-direction de lutte contre la cybercriminalité.



Le Pôle Léonard de Vinci dit n’avoir eu connaissance, à ce stade, "d’aucune utilisation des données dérobées".



Le Pôle universitaire, créé en 1995 compte 9500 étudiants en 2022. Il regroupe trois écoles dans le quartier des affaires de la Défense : une école de commerce, l’EMLV (Ecole de Management Léonard de Vinci) ; une école d’ingénieurs, l’ESILV (Ecole Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci), ainsi qu'une école du digital, l’IIM (Institut de l’Internet et du Multimédia).

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité