• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Euroligue : l'exploit de Nanterre à Barcelone

Le 31 octobre 2013, Nanterre s'est imposé 71 à 67 à Barcelone. / © LLUIS GENE / AFP
Le 31 octobre 2013, Nanterre s'est imposé 71 à 67 à Barcelone. / © LLUIS GENE / AFP

Les joueurs de Nanterre se sont imposés sur le parquet du FC Barcelone (71-67), jeudi 31 octobre 2013. Une première victoire en Euroligue mais surtout un véritable exploit.

Par AN / AFP

Déjà champion de France surprise en 2013, Nanterre, équipe passée en vingt-six ans du statut de club de quartier au gotha européen, a écrit une nouvelle page de son étonnante histoire en battant Barcelone en Euroligue. Une victoire 71 à 67 à l'extérieur qui fait figure d'exploit.

Face à des Catalans qui ont sombré dans le dernier quart temps (seulement 7 points), les champions de France en titre se sont imposés en ne lâchant rien, avec une défense très dure, faisant encore mieux que lors de la première journée où ils avaient, déjà, failli battre le CSKA Moscou (59-62), un autre mastondonte de la scène continentale.

La claque subie contre le Partizan (73-43), lors de leur précédent match, semble leur avoir servi de leçon. Contre les Catalans, les joueurs des Hauts-de-Seine, qui n'avaient à la base d'autre objectif que de prendre de l'expérience en Euroligue en faisant bonne figure, selon leur entraîneur Pascal Donnadieu, n'ont jamais baissé les bras. Avec 14 points et 7 rebonds, Deshaun Thomas a été l'un des héros de cette rencontre qui s'est déroulée au Palau Blaugrana.
Malgré une bonne entame de match, où ils menaient après six minutes de jeu (12-11), les Nanterriens ont commencé à souffrir lors de l'entrée sur le parquet de l'intérieur américain Joey Dorsey qui a fait le ménage au rebond (six réussis). Un peu timides, jusque-là, les Catalans se sont mis, sous son impulsion, à imprimer leur rythme dans ce match pour mener de 10 unités à la fin du premier quart temps. Pas découragés pour autant, Nanterre s'est accroché pour progressivement combler son retard. Quand Abrines donnait de l'avance à son équipe, Jérémie N'Zeulie lui répondait lui aussi par un tir primé qui permettaient aux Vert et Blanc de repasser sous la barre des dix points et d'y croire avant le dernier acte (60-51). Sous pression, les Catalans ont alors cafouillé leur basket face à un outsider qui a lui su saisir sa chance. Dans un final à suspense, Jekel Foster a paraphé le succès des siens par une belle incursion dans la raquette espagnole (67-69).

Après cette exploit, Nanterre recevra la semaine prochaine Kiev avec cette fois-ci un nouveau statut.

A lire aussi

Sur le même sujet

Jacques Chirac et les agriculteurs

Les + Lus