Hauts-de-Seine – Pour la première fois en France, un téléphérique urbain de déblaiement pour éviter de polluer

Le téléphérique peut transporter jusqu'à 20 tonnes par voyage. / © France 3 Paris - Île-de-France
Le téléphérique peut transporter jusqu'à 20 tonnes par voyage. / © France 3 Paris - Île-de-France

Le téléphérique urbain de Clichy-la-Garenne est exclusivement destiné à évacuer les gravats provenant des travaux de terrassement d’un chantier de cette ville des Hauts-de-Seine. Cela évitera aux riverains de voir et d'entendre passer 80 camions par jour pendant 7 mois.

Par FH avec MT

Il n'est pas destiné aux humains, mais à des gravats et autres matériaux de chantier. Un étrange petit cube vert va passer au-dessus de certains habitants des Hauts-de-Seine. À l'intérieur de ce cube se trouvent 20 tonnes de déblais.

Car un peu plus loin, un éco-quartier se construit. Parcs, écoles, crèches, et bureau et de gravats. "On va décaisser l'ensemble du terrain, l'équivalent de trois terrains de foot, sur 8 mètres de haut pour faire une nappe de parking et des bureaux au-dessus. On va évacuer 250.000 tonnes de terre en 6 mois", explique Anne Gruselle, chef de projet Citallios.
C'est via la Seine, dans une péniche, que vont être évacués des 250.000 tonnes. L'objectif est d'engendrer moins de poussières, de nuisances sonores pour les logements avoisinants, et moins de camions.
Hauts-de-Seine – Pour la première fois en France, un téléphérique urbain de déblaiement pour éviter la pollution
Le téléphérique urbain de Clichy-la-Garenne est exclusivement destiné à évacuer les gravats provenant des travaux de terrassement d’un chantier de cette ville des Hauts-de-Seine. - France 3 Paris - Île-de-France - Frédérique Hovasse, Nicolas Metauer et Anne-Sarah Sfez
 

Éviter 80 camions par jour

"Ce téléphérique nous permet d'économiser 80 camions par jour, soit l'équivalent de 2 tonnes de CO². C'est une qualité de vie améliorée pour les riverains au quotidien, cela pendant 7 mois", indique Batiste Larcher, chef de projet Citallios.
Un téléphérique fait sur-mesure. "Ce téléphérique est une conception exclusive pour ce projet puisqu'il a fallu s'adapter à la ligne et au profil ici. Il fait 490 mètres de long et est composé de deux lignes qui fonctionnent indépendamment et qui ont chacune une capacité portante de 20 tonnes", affirme Lucie Burgat, chargée d'affaires Mecamont Hydro.

Ce téléphérique urbain de déblaiement est une première. En Île-de-France, 12 projets de téléphérique sont encore en sommeil. Celui de la liaison entre Créteil et Villeneuve-Saint-Georges divise toujours.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus