Histoire de Paris : connaissez-vous le métier de falotier ?

Un falotier, c’est un allumeur de réverbères. Pendant des années, ce métier (typiquement parisien puisque le réverbère fut inventé à Paris) fut l’un des plus emblématiques de la capitale, avant de disparaitre à l’arrivée de la fée électricité…

Les allumeurs de réverbères étaient responsables de l'allumage et de l'extinction des réverbères dans les rues de la ville. Ces hommes arpentaient Paris chaque soir et chaque matin, allumant et éteignant les réverbères sur leur passage.

la bougie, puis l'huile, puis le gaz...

Avant l’invention du réverbère, l’éclairage public reposait sur quelques bougies au premier étage de certaines maisons, l'allumage étant confié à des habitants désignés chaque année. Mais en 1667, les autorités installent des lanternes garnies de chandelles au milieu et aux extrémités de chaque rue, et le métier de falotier (Le falot désigne une lanterne placée en haut du mât d’un bateau) nait avec l’invention de l’objet.

durée de la vidéo : 00h02mn42s
L'histoire des allumeurs de réverbères avec Frédéric Gersal et Yvan Hallouin ©France 3 PIDF

Un objet qui évolue au gré des sources d’énergie utilisées. « Il y a d’abord eu les chandelles, puis l’huile de colza à partir de 1766, puis le gaz à partir de 1812 » explique Frédérick Gersal. « Le gaz cèdera ensuite la place à l’ampoule électrique à partir de 1887, puis l’électricité envahira Paris et le métier de falotier disparaitra à la toute fin du 19eme siècle »

"Eviter de tomber dans la Seine"

La profession a disparu mais les réverbères sont toujours là, et certains sont des antiquités remarquables. Sur le pont Marie (qui relie l'île Saint-Louis à l'Hôtel de ville) reste un des derniers exemplaires équipés d’une barre d’appui. « Cela permettait au falotier d’appuyer son échelle et de lui procurer une certaine stabilité pour monter allumer la lanterne, et éviter de tomber dans la Seine » raconte Frédérick Gersal

Aujourd’hui, les réverbères font partie du patrimoine de la ville de Paris comme dans d'autres villes européennes. A Londres, des habitants se sont mobilisés en 2022  pour sauver les deux derniers réverbères fonctionnant au gaz, et ils ont obtenu gain de cause !

Retrouvez l'émission Paname en replay