Nicolas Sarkozy écarte Nathalie Kosciusko-Morizet de la direction des Républicains

© Miguel Medina/AFP Photos
© Miguel Medina/AFP Photos

Nicolas Sarkozy, président des Républicains, évince Nathalie Kosciusko-Morizet, actuelle numéro deux du parti, après les critiques qu'elle émet sur le choix de la ligne politique des républicains depuis l'annonce des résultats du second tour des élections régionales.

Par Christian Meyze

Nathalie Kosciusko-Morizet, actuelle numéro deux du parti Les Républicains, va être évincée et ne fera pas partie d'une nouvelle direction qui sera annoncé en janvier, selon des rumeurs internes au parti Les Républicains.

NKM, a fortement critiqué la ligne du "ni PS ni FN" défendue par l'ancien chef de l'Etat, à l'issue du second tour des élections régionales. "Si les électeurs avaient appliqué le ni-ni, nos candidats dans le Nord et en Paca auraient été battus", avait-elle tweeté dès le début de la soirée du 13 décembre. Elle était numéro deux du parti après l'élection de Nicolas Sarkozy à la tête des Républicains fin novembre 2014.

► LIRE aussi notre dossier spécial Elections régionales
► LIRE aussi : Régionales 2015 : ce qu'il faut retenir du second tour en Île-de-France

"Evincée au moment où on lance un débat, c'est une vieille idée stalinienne", a réagi NKM en sortant du bureau politique du parti qui se tenait lundi matin, 14 décembre.A l'issue du premier tour des régionales, NKM était la seule avec Jean-Pierre Raffarin à s'être opposée à la ligne "ni retrait, ni fusion".

NKM, qui revendique sa liberté de parole, est pressentie pour participer à la primaire de la droite et du centre qui doit se tenir en novembre 2016 en vue de désigner le/la candidat (e) à la présidentielle.

A lire aussi

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Retour sur la vie de Johnny Hallyday

Près de chez vous

Les + Lus