Obligation du port du masque : quelles sont les exceptions toujours en vigueur ?

Les consignes portant sur l’obligation du port du masque ne changeront pas le 9 juin. Toutefois, plusieurs exceptions restent toujours en vigueur en Île-de-France. On fait le point. 

Une affiche relative au port obligatoire du masque dans le métro parisien (illustration).
Une affiche relative au port obligatoire du masque dans le métro parisien (illustration). © ERIC PIERMONT / AFP

Alors que l'épidémie continue sa lente récession, que le déconfinement se poursuit progressivement, et que la vaccination progresse, le port du masque risque malgré tout de rester un réflexe pour encore un certain temps en Île-de-France, à l'extérieur comme dans les lieux publics. Son port obligatoire dans la rue et les espaces ouverts au public a en effet été prolongé jusqu’à la fin du mois de juin (au moins) à Paris, en Seine-Saint-Denis ou encore en Seine-et-Marne.

Les autorités évoquent en effet des niveaux de circulation virale encore importants, une situation toujours fragile dans les hôpitaux franciliens, ou encore l’apparition de nouveaux variants. Les arrêtés portant sur l’obligation du port du masque ont ainsi été une nouvelle fois renouvelés pour lutter contre la propagation du virus, ne laissant pas pour l’instant présager d’un assouplissement.

Et ce, alors que la Seine-et-Marne avait notamment décidé il y a un peu plus de deux semaines d’alléger les restrictions, avant de rapidement rétropédaler.

Plusieurs exceptions toujours en vigueur

A noter toutefois quelques exceptions spécifiques, toujours en vigueur. Dans les Hauts-de-Seine par exemple, l’obligation du port du masque ne s'applique pas "dans les forêts (sauf les week-ends et jours fériés), ni dans les communes de Marne-la-Coquette et Vaucresson, à l'exception de certains espaces et certaines rues" :

Sur l’ensemble du territoire francilien, plusieurs exceptions tiennent toujours. L’obligation du port du masque ne concerne pas :

Au-delà de ces cas, l’amende est toujours de 135 euros en cas de contravention. Pour ce qui est des prochaines étapes de réouverture, le couvre-feu sera reculé à 23h le 9 juin prochain, avec en parallèle une réouverture des restaurants en intérieur avec une jauge de 50%, et un assouplissement du télétravail. Suivra, le 30 juin, la fin du couvre-feu, toujours en fonction de la situation sanitaire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société