Paris, théâtre Rive Gauche : 3 bonnes raisons de découvrir qui est Mademoiselle Molière

Le Théâtre Rive Gauche propose de faire découvrir la vie amoureuse de Molière, tourmentée par le choix entre une mère et sa fille. Voici trois bonnes raisons d'aller découvrir qui a été finalement Mademoiselle Molière. 
© Fabienne RAPPENEAU
Le dramaturge est étudié dès le collège ; ses pièces sont devenues des classiques incontournables. Mais la vie privée de l’homme mérite également les feux de la rampe. « Aimer la mère ou épouser la fille … », tel est en effet le dilemme de Jean-Baptiste Poquelin. Quel couple a-t-il formé avec Madeleine Béjart, la femme qui l’a découvert et aidé à devenir l’auteur célébré dans le monde entier ? Pourquoi a-t-il choisi, au terme d’une longue liaison avec la mère, d’épouser Armande, sa fille ? Autant de questions auxquelles répond avec talent Mademoiselle Molière, à l’affiche du Théâtre Rive Gauche à Paris.

1- Un point de vue original

« Madeleine, je vais te faire beaucoup de mal. - Qui est-ce ? »

Tout se passe en coulisse ; le spectateur ne verra jamais physiquement Mademoiselle Molière. Pourtant Armande occupe bien la scène, elle est de tous les échanges entre Madeleine et Jean-Baptiste, elle occupe leur esprit. C’est tout le talent des deux comédiens de nous faire vivre le drame intime qui se noue au moment précis où Molière décide de quitter sa maitresse pour cette jeune fille de vingt ans sa cadette. Vingt ans, c’est aussi le nombre d’années pendant lesquelles Madeleine, issue d’une famille de saltimbanques a transformé un fils de drapier et bourgeois parisien en comédien et auteur de génie.
 
© Fabienne RAPPENEAU
 

2- Une interprétation remarquable

« Madeleine, que ferais-je sans toi ?  - L’amour avec d’autres ! »

Trois extraits de pièce sont ajoutés au texte original de Gérard Savoisien : L’école des Maris, les Fâcheux et le Dépit Amoureux. Trois extraits joués de dos au public car vus depuis les coulisses. Un choix de mise en scène qui donne encore plus de force à la déflagration amoureuse que traverse Madeleine, magnifiquement interprétée par Anne Bouvier. La comédienne sait rendre avec humour et subtilités toutes les étapes douloureuses de la femme abandonnée pour une plus jeune qu’elle et pour sa propre fille de surcroit. Face à elle dans une réelle alchimie, Christophe de Mareuil. Le metteur en scène Arnaud Denis a fait sien le conseil que donnait Molière à ses comédiens : « Dites le texte, je vous prie, le plus naturellement du monde. »
 
© Fabienne RAPPENEAU
 

3- Un autre visage de Molière

« Jean-Baptiste, je ne te plais plus ? - A changer d’écurie, le cheval s’améliore. »

Si le couple Béjart et Molière a marqué l’histoire du théâtre, à l’époque, le mariage avec Armande, la fille, choque et provoque la raillerie de ses contemporains. Quand il en souffrait, Molière le racontait dans ses pièces. Cette situation déchirante a donné naissance à deux de ses œuvres les plus fortes : L’Ecole des Femmes et Le Misanthrope. Toute la qualité de cette création : donner à voir un autre visage du grand homme.
Informations pratiques
Mademoiselle Molière de Gérard Savoisien et mis en scène par Arnaud Denis
Depuis le 25 janvier 2019 au Théâtre Rive Gauche
6, rue de la Gaieté 75014 Paris - Réservation : 01.43.35.32.31
Du mardi au samedi à 19h – Matinée le dimanche à 17h30
La bande-annonce
Le Théâtre Rive Gauche
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre culture