• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

30 ans de la pyramide du Louvre : retour sur un projet qui ne faisait pas l'unanimité

La pyramide du Louvre conçu par l'architecte Ieoh Ming Pei. / © Christophe ARCHAMBAULT / AFP
La pyramide du Louvre conçu par l'architecte Ieoh Ming Pei. / © Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Pour les 30 ans de la pyramide du Louvre, inaugurée le 29 mars 1989 par François Mitterrand, retour sur l'histoire de sa conception avec Jack Lang, ancien ministre de la Culture. Car à l'époque, le projet faisait à l'époque l'objet de nombreuses critiques.

Par Pascale Sorgues avec MT

La pyramide du Louvre fut un combat sans concession. Avril 1985 : il faut vaincre les conservatismes et surtout, rallier au projet du Grand Louvre, le maire de Paris, Jacques Chirac. "Il nous a demandé de visualiser dans l'espace, par des câbles, ce que la pyramide représenterait. On l'a fait et les gens se sont rendus compte que notre projet n'était pas d'installer la pyramide de Khéops", raconte Jack Lang, président de l'Institut du Monde Arabe et ministre de la Culture sous François Mitterrand.

21 mètres de haut, 34 à la base, et 2.500 ouvriers. Mais cette pyramide n'est que la partie visible de l'iceberg. Le cœur du projet de l'architecte Ieoh Ming Pei, est sous terre.

"Quand vous vouliez aller au Louvre, il fallait emprunter des chemins souvent inaccessibles. Pei propose d'instaurer une sorte d'entrée centrale. Dès lors, il fallait couvrir cette entrée", poursuit l'ancien ministre.
30 ans de la pyramide du Louvre : retour sur un projet qui ne faisait pas l'unanimité
Intervenants : Jack Lang, président de l'Institut du Monde Arabe et ministre de la Culture sous François Mitterrand; Françoise Mardrus, conservateur du patrimoine, responsable du centre de recherches Denon. - France 3 Paris - Île-de-France - Pascale Sorgues, Mustapha Tafnil, José Raharison, Thomas Guiet
 

"Climat politique très particulier"

"Vous avez un corridor d'1,5 km qui ceinture en sous-sol, l'ensemble du Palais du Louvre, pour permettre l'acheminement des œuvres d'art. Cela a été une véritable révolution architecturale, c'est incontestable", explique Françoise Mardrus, conservatrice du patrimoine et responsable du centre de recherches Denon.

Dès 1981, l'idée politiquement incorrecte de rendre au musée l'aile Richelieu est validée par François Mitterrand. 20.000 m² occupés alors par le ministère des Finances. "Il y a un climat politique très particulier d'affrontement entre la gauche et la droite, très véhément, très violent. Nous on était convaincu, les polémiques nous renforçaient", raconte Jack Lang.

Le 29 mars 1989, la pyramide est inaugurée. "Je suis de ceux qui croient qu'une politique culturelle, est à la base de toute autre politique. Il faut que les Français se retrouvent dans leur histoire, dans leur art, dans leur passé, pour qu'ils sachent mieux avoir l'ambition de leur avenir", proclamait François Mitterrand lors de cette inauguration.

Qu'on la préfère de jour ou de nuit, la pyramide signe la renaissance de l'un des plus grands musées du monde.
 

"Faire retomber la fièvre"

Jack Lang devient ministre de la Culture après l'élection de François Mitterrand en 1981. Il lance alors une série de grands travaux pour rénover le Louvre, l’Opéra Bastille ou encore la BNF. Il revient sur la construction de la pyramide du Louvre alors que Jacques Chirac était maire de Paris.
"Le Louvre était à l'abandon", raconte Jack Lang
Retour sur la construction de la pyramide du Louvre : comment a été prise la décision politique. - France 3 Paris - Île-de-France - Pascale Sorgues, Mustapha Tafnil, José Raharison, Thomas Guiet
Il a aussi falu convaincre le maire de Paris de l'époque : Jacques Chirac, qui a proposé une solution inédite.
Convaincre Jacques Chirac alors maire de Paris
Le maire de Paris de l'époque a demandé l'installation de câbles pour visualiser les dimensions de la pyramide du Louvre. - France 3 Paris - Île-de-France - Pascale Sorgues, Mustapha Tafnil, José Raharison, Thomas Guiet

A lire aussi

Sur le même sujet

Sculptures, mobilier, vasques à champagne… L’hôtel Lutetia organise une dernière vente aux enchères

Les + Lus