À Paris, le système FR-ALERT sera testé dans le 17e arrondissement ce mardi 23 avril

Le ministère de l'Intérieur a mis en place un dispositif d'alerte à la population via le téléphone portable. À Paris, des tests organisés par la préfecture de police, sont mis en place de février à avril, sur des zones précises des 13e, 15e et 17e arrondissements. Un troisième test aura lieu le mardi 23 avril de 12h à 13h dans le 17e arrondissement.

Si vous recevez un message d'alerte par SMS et un fort signal sonore ce mardi 23 avril, pas de panique, il s'agit d'un test organisé par la préfecture de police de Paris pour les personnes se trouvant dans une partie du 17e, à l'exception du nord-est de l'arrondissement.

Entre 12h et 13h, les autorités vont vérifier le bon fonctionnement du dispositif FR-ALERT.

Comment ça marche ?

Déployé sur le territoire national depuis fin juin 2022, le système FR-ALERT permet "de prévenir en temps réel toute personne détentrice d’un téléphone portable de sa présence dans une zone de danger" qu'il soit naturel, industriel ou encore terroriste. 

L’objectif de cette série de tests est de sensibiliser la population à ces nouveaux modes d'alerte pour adapter leurs comportements. Si vous vous situez dans la zone du test, vous pouvez répondre au questionnaire sur le site internet de la préfecture de Police, pour améliorer le dispositif.

Après le 13e et le 15e arrondissement, c'est la troisième fois, "dans la perspective des JO de Paris 2024", qu'un test de cette envergure aura lieu dans la capitale. Ce mardi c'est donc vers midi que vous devriez recevoir un message et une notification sonore. "Aucune action particulière n'est attendue de la part de la population lors de la réception du message", précise la préfecture.

L'ensemble des alertes est à retrouver sur le site dédié.