A Paris, les musiciens de nouveau autorisés à jouer dans le métro

Depuis mercredi, les artistes du métro peuvent à nouveau jouer dans les couloirs des stations parisiennes. Des auditions adressées aux candidats sont prévues en septembre ou octobre.
Esteban, musicien dans le métro, fait partie de la centaine d'artistes autorités à jouer à nouveau dans les sous-sols parisiens.
Esteban, musicien dans le métro, fait partie de la centaine d'artistes autorités à jouer à nouveau dans les sous-sols parisiens. © France 3 Paris Ile-de-France

"On a été bâillonnés pendant plus d'un an et de retourner dans le métro, c'est vraiment une délivrance", raconte Marie Oya, musicienne dans le métro. Car plus qu'un moyen de subsistance, il s'agit de "notre manière de nous exprimer, donc c'est quelque chose qui est très important pour nous. C'est donner de l'amour et en recevoir", poursuit-elle.

Mais il n'est pas si facile de reprendre après plus d'un an d'arrêt des activités. "Il faut un petit peu répéter, retrouver les réflexes", indique Esteban, un autre musicien. "Mais j'en avais besoin. C'est un exercice de jouer dans le métro, cela permet ensuite de jouer partout. Pour la préparation de mon album, il faut que je connaisse les textes, que je maitrise les accords", ajoute-t-il.

durée de la vidéo: 01 min 18
Les musiciens du métro de nouveau autorisés à jouer ©France 3 Paris Ile-de-France

Plus grande scène de Paris

Attention pour jouer dans le métro, il faut une autorisation décernée par la RATP. Et la reprise est progressive : seulement un tiers des musiciens sur les 300 accrédités sont autorisés à jouer. Port du masque obligatoire, distanciation physique : un protocole a été mis en place. "On leur a expliqué qu'il faut garder une distanciation par rapport à leur prestation, de ne pas générer d'attroupements pour permettre le flux voyageur malgré tout", explique Stella Sanson, responsable du label "Musiciens du métro" à la RATP.

Des centaines de milliers de voyageurs empruntent chaque jour le réseau parisien. Une chance pour certains artistes qui ont pu s'y révéler ou être repérés. Keziah Jones, ZAZ ou Claudio Capéo : la liste des musiciens célèbres qui ont débuté dans le métro est longue. Pour les candidats intéressés : "un mail suffit pour prendre contact". "Ensuite, le candidat est convoqué à une audition, elles ont lieu tous les six mois. Les prochaines, on espère les réaliser courant septembre/octobre. L'artiste aura pour mission d'interpréter deux morceaux de son choix que nous aurons l'occasion d'apprécier et à la suite de cela, on lui remet le sésame, une autorisation écrite pour se produire dans nos espaces", détaille Stella Sanson.

L'autorisation est valable 6 mois sauf dans certaines zones de la station Châtelet-Les Halles. En 2018, un millier de musiciens avaient tenté leur chance aux castings de la RATP.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ratp économie transports musique culture