Un agent de sûreté de la RATP décède du coronavirus

Cyril Boulanger, un agent de sûreté à la RATP âgé de 37 ans, est décédé du coronavirus. Il était hospitalisé dans un état grave depuis une semaine.
Un agent de 37 ans appartenant au GPSR est décédé du coronavirus a annoncé la RATP ce dimanche.
Un agent de 37 ans appartenant au GPSR est décédé du coronavirus a annoncé la RATP ce dimanche. © MAXPPP
Un agent du GPSR (Groupe de protection et de sécurité des réseaux) est décédé du coronavirus a annoncé la RATP ce dimanche 5 avril. La régie autonome déclare faire part de sa "plus grande tristesse après l’annonce du décès de Cyril Boulanger", dans un communiqué.

"Depuis la semaine dernière, il était hospitalisé au CHU de Lille dans un état très grave", est-il précisé. Cet agent de sûreté était un ancien gendarme et avait intégré le GPSR en 2005. Il était âgé de 37 ans et adhérent du syndicat SUD-RATP rapporte le Parisien qui précise qu'il était judoka de haut-niveau.

Le syndicat a d'ailleurs publié une photo de lui en tenue de judoka en sa mémoire. Par ailleurs, SUD-RATP s'est dit "très tristes et furieux de perdre notre ami et collègue GPSR que nous aimions particulièrement".  

Deuxième décès au sein de la RATP

Le 30 mars dernier, l'entreprise a annoncé le décès d'un de ses employés du coronavirus. Ce salarié, Georges Merlot, faisait partie de l'encadrement d'un centre de bus et n'était pas en contact avec le public.

Au début de la mise en place du confinement, l'Unsa-RATP avait réclamé que "toutes les protections" soient prises pour les agents "dont la présence physique est indispensable" au "maintien du service public".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ratp économie transports covid-19 santé société