D’après le directeur de l’AP-HP, les Hôpitaux de Paris ne sont “pas à saturation” face au coronavirus

Martin Hirsch en 2017, à Paris (illustration). / © Thomas Padilla/MAXPPP
Martin Hirsch en 2017, à Paris (illustration). / © Thomas Padilla/MAXPPP

Selon Martin Hirsch, le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), les établissements de la capitale ne sont "pas à saturation" pour accueillir des patients, mais ont "besoin de renforts" face à l’épidémie de Covid-19.
 

Par PDB / France 3 PIDF / AFP

Les Hôpitaux de Paris sont-ils déjà saturés ? Non, selon Martin Hirsch. Le responsable, invité de LCI dimanche soir, a affirmé que les établissements parisiens n’étaient "pas à saturation" mais nécessitaient des "renforts" face à l’épidémie de coronavirus. En région francilienne, la plus touchée par le Covid-19, et dans les 35 établissements de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), le responsable dit en effet observer "jour après jour l'augmentation du nombre de malades et l'augmentation du nombre de malades graves".
Il a ainsi dénombré "700 patients qui sont dans des lits de réanimation parce qu'ils sont dans un état grave", soit "à peu près une centaine de plus" que samedi à la même heure Mais Martin Hirsch a également indiqué que "1 200 ou 1 300 lits" étaient disponibles pour accueillir les patients gravement atteints, "donc nous continuons à pouvoir bien les prendre en charge et nous nous préparons pour, dans quelques jours, pouvoir encore augmenter ce nombre de lits disponibles".

490 personnes contaminées parmi les personnels de l'AP-HP

Le directeur de l’AP-HP évoque par ailleurs "à peu près 2 000 autres patients hospitalisés" et plus de 5 000 patients suivis à leur domicile. D’après lui, "nous ne sommes pas à saturation, et continuons à essayer de faire en sorte que nous soyons plus rapides pour ouvrir des places que le virus, qui pourtant est redoutablement rapide". Mais "nous avons encore besoin de renforts", a insisté Martin Hirsch, et "ceux qui ont un diplôme de soignant, un diplôme de médecin et qui ne se sentent pas mobilisés doivent savoir qu'on a besoin d'eux".
Car il faut "que les personnels tiennent dans la durée", a souligné le responsable, selon qui 490 personnes ont été contaminées et 3 sont en réanimation parmi les personnels de l'AP-HP. Alors que l'AP-HP a ouvert un numéro vert (0 805 280 270) l'agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France, elle, a lancé le site internet www.renforts-covid.fr pour permettre à "toute personne travaillant ou ayant travaillé dans le domaine de la santé" de se porter volontaire.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus