Au Louvre, la vitre protégeant "La Joconde" aspergée de soupe par des militantes écologistes

Pour promouvoir notamment "le droit à une alimentation saine et durable", des militantes écologistes ont jeté ce dimanche de la soupe sur la vitre blindée qui protège le tableau, qui n'a pas été endommagé. Le Louvre compte porter plainte lundi.

L’action n'a duré que quelques secondes. Ce dimanche matin au musée du Louvre, deux militantes écologistes ont aspergé de soupe La Joconde. C’est la vitre blindée qui protège le tableau qui a été touchée.

"Qu'est-ce qui est important ? Qu'est-ce qu'il y a de plus important ? L'art ou le droit à une alimentation saine et durable ? Notre système agricole est malade. Nos agriculteurs meurent au travail. Un Français sur trois ne fait pas tous ses repas tous les jours", ont déclamé les militantes, debout de chaque côté du tableau, après avoir jeté la soupe.

Dans un communiqué envoyé à l'AFP, l'action a été revendiquée par un collectif baptisé "riposte alimentaire", se présentant comme "une campagne de résistance civile française qui vise à impulser un changement radical de société sur le plan climatique et social". Il "fait suite à la campagne dernière rénovation", qui a revendiqué plusieurs actions coup de poing ces derniers mois pour réclamer "un plan de rénovation thermique des bâtiments à la hauteur de l'urgence".

Le jet de soupe sur La Joconde est cette fois présenté comme "le coup d'envoi (d'une) campagne de résistance civile, qui porte une demande claire, profitable à toutes et tous : la sécurité sociale de l'alimentation durable".

"L'oeuvre n'a subi aucun dommage"

Les deux activistes ont ensuite été interpellées, indique l'AFP de source policière. Selon le Louvre, elles avaient caché la soupe au potiron dans un thermos à café. La nourriture est acceptée à l'entrée de l'établissement : le musée a déjà expérimenté une interdiction par le passé avant de renoncer au dispositif, notamment parce qu'il est possible d'en acheter à l'intérieur.

Alors que la sécurité a rapidement organisé l'évacuation des lieux suite à l'action, "l'oeuvre n'a subi aucun dommage", a indiqué le Louvre à l'AFP. Le musée a précisé que la salle des Etats, où le tableau est exposé, avait été rouverte à la visite après avoir été fermée environ une heure.

"La Joconde, comme notre patrimoine, appartient aux générations futures. Aucune cause ne peut justifier qu'il soit pris pour cible", a réagi la ministre de la Culture, Rachida Dati, sur X.

Ce n’est pas la première fois que le plus célèbre tableau du monde, présenté derrière une vitre de protection depuis 2005, est victime de vandalisme. En mai 2022, il avait par exemple été la cible d'une tarte à la crème - une action menée au nom de "la planète".

Pour ce qui est de l'action menée ce dimanche, le plus grand musée du monde compte porter plainte lundi.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité