"Ce sont les champions du monde du plastique" : plusieurs élus de gauche dénoncent le sponsoring de Coca-Cola pour les illuminations des Champs-Elysées

Écologistes et communistes du Conseil de Paris refusent d'octroyer une subvention pour les illuminations de Noël sur les Champs-Elysées. Ils dénoncent notamment les dérives de la marque en matière environnementale.

Une subvention de 220 000 euros a été adoptée mercredi en Conseil de Paris. Les élus écologistes et communistes ont voté contre. En cause : le sponsoring de Coca-Cola pour l'édition 2023 des illuminations sur les Champs-Elysées. En effet, les lumières sont habillées aux couleurs de la firme productrice de la boisson la plus populaire au monde. Un non-sens selon certains élus.

Fatoumata Koné est à la tête du groupe écologiste de la Ville de Paris. "Nous dénonçons ce sponsoring pour des raisons écologiques et sanitaires", assure-t-elle. Le groupe dénonce l'utilisation abondante du plastique par la firme américaine. "Ce sont les champions du monde en la matière. Plus de 120 milliards de bouteilles sortent de leurs usines tous les ans", énumère l'élue. "Dans une ville dont la mairie se dit pour l'écologie, il faut montrer le bon exemple", insiste-t-elle. La multinationale a également un impact néfaste sur les ressources en eau là où se trouvent ses usines selon les opposants à ce sponsoring.

"Elles drainent une grosse quantité d'eau à Grigny en Essonne par exemple. Cela a des répercussions négatives notamment sur le niveau des nappes phréatiques", explique Raphaëlle Primet, co-présidente du groupe communiste au Conseil de Paris. Pour les usines situées à l'étranger, les écologistes soulèvent un autre problème. "En Amérique du Sud, elles se trouvent souvent dans des endroits où l'accès à l'eau est difficile pour les populations locales", affirme Fatoumata Koné.

Enfin, les élus écologistes et communistes fustigent le produit phare de la marque pour ses impacts négatifs sur la santé des consommateurs. "Faire la promotion de Coca-Cola devant des millions de visiteurs à l'occasion des illuminations, c'est cautionner une boisson qui, selon tous les médecins peut causer de graves problèmes de santé y compris chez les enfants et les adolescents", note Fatoumata Koné. De son côté, la co-présidente communiste assure que le Coca-Cola est un "accélérateur d'obésité et de diabète chez les jeunes consommateurs".

Les élus veulent une mairie "plus regardante" sur les sponsors

En 2022 déjà, les élus des groupes EELV et PCF avaient alerté sur le choix du sponsor de ces illuminations. L'année dernière, il s'agissait de la marque Ferrero. "A la suite de cela, nous avions prévenu la mairie de Paris que nous serions plus regardants sur le choix des sponsors à l'avenir", rappelle la présidente de groupe.

Selon les élus écologistes, il est "important de faire attention aux marques que l'on met en avant à une période où Paris rayonne sous les yeux du monde entier", estime leur cheffe de file au Conseil de Paris. Dans un vœu déposé récemment, communistes et écologistes demandant également des illuminations "plus équitables et des budgets mieux répartis entre les quartiers populaires et les Champs-Elysées pour que tout le monde en profite", affirme Raphaëlle Primet. La proposition a été adoptée.

Les illuminations sont visibles sur la plus célèbre avenue du monde depuis le 19 novembre dernier et le resteront jusqu'au 7 janvier prochain.

  

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité