Circulation alternée : des bouchons plus que de raison en Île-de-France

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Paris IDF
© MaxPPP

Malgré l'entrée en vigueur de la circulation alternée pour la journée, la circulation reste difficile mardi matin en Île-de-France, selon Sytadin. Près de 350 kilomètres de bouchons étaient recensés dans la région parisienne autour de huit heures et demie.

Dans les rues de Paris et de 22 communes de la Petite couronne de la capitale, seuls les véhicules à moteur thermique dotés de plaque d'immatriculation paire doivent circuler. Sauf exception. Les autres encourent une contravention de deuxième classe (de 22 à 35 euros)... 
Sur les routes d'Île-de-France, l'entrée en vigueur de la circulation alternée n'empêche pas les embouteillages d'être au rendez-vous. Autour de huit heures et demie, mardi matin, le cumul de bouchons était de 348 kilomètres. Une situation qualifiée d'"inhabituelle" à "exceptionnelle"... En tout cas, bien au-dessus de la moyenne : moins de 300 kilomètres à huit heures et demie.

Vitesse légèrement ralentie

Autre indice à regarder de près : la vitesse moyenne en Île-de-France. Le principe est simple : plus la vitesse est élevée, plus le trafic est fluide. En l'occurrence, ce mardi matin, la vitesse restait qualifiée d'"inhabituelle" à "habituelle", restant en dessous de la moyenne, peu avant huit heures et demie (52 km/h). Des limitations de vitesse sont toutefois imposées depuis la semaine dernière par la préfecture de police sur les grands axes de circulation, entre 5 heures 30 et minuit.

Enfin, la congestion relevée par Sytadin, c'est-à-dire le temps de parcours du jour par rapport au temps de parcours habituel sur un même trajet, celle-ci restait dans la moyenne

Les explications de Carla Carrasqueira :
durée de la vidéo: 01 min 21
Circulation alternée : des bouchons plus que de raison en Île-de-France

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.