Comment suspendre son passe navigo pour le mois de novembre ?

Les usagers qui voudraient effectuer une suspension leur abonnement dans les prochains jours seront débités quoi qu'il arrive.

Un usager du pass Navigo à une borne, à Paris. (CITIZENSIDE / YANN KORBI / AFP)
Un usager du pass Navigo à une borne, à Paris. (CITIZENSIDE / YANN KORBI / AFP)
Hier soir, aussitôt que l’annonce d’un nouveau confinement a été faite par Emmanuel Macron, de nombreuses interrogations ont (re)surgit dans les esprits des franciliens. Parmi elles, celle des transports et de la mobilité en Île-de-France.

Pour emprunter les transports en commun de la RATP à Paris et sa banlieue, la désormais célèbre « attestation de déplacement » doit être remplie et présentée par l'usager en cas de contrôle. Point important : une carte d'abonnement aux transports en commun, comme le pass Navigo, ne peut pas faire office de justificatif de déplacement durant le confinement.

Beaucoup cherchent, par conséquent, à suspendre leur abonnement pour le mois de novembre, durant lequel les déplacements seront considérablement réduits pour une grande partie de la population. Île-de-France mobilités (IDFM), l'autorité organisatrice des transports de la région Île-de-France, a d’ores et déjà annoncé la possibilité d’une suspension du forfait Navigo Annuel ou forfait Senior.

Les procédures

Il y a deux options, au choix, pour y parvenir. La première est de se rendre directement dans un comptoir ou une agence RATP, un Guichet Service Navigo ou une agence SNCF, ou enfin dans une agence d'un transporteur Optile, et le signaler à un agent et ce avant le 31 octobre au soir.

La seconde se fait par internet (en allant sur le site iledefrance-mobilites.fr) puis par une mise à jour sur un automate dans une station de métro ou une gare, également avant le 31 octobre au soir. « La procédure par internet nécessite tout de même un déplacement jusqu'à un automate de vente en gare ou station, en respectant un délai de 48h après avoir enclenché la suspension sur internet », précise IDFM, contacté par France 3 Paris-Ile-De-France, expliquant que « pour que la suspension soit définitivement prise en compte, le passe Navigo devra être mis à jour sur l'automate de vente avant le 4 novembre à 23h59 ».

En ce qui concerne le forfait « Imagine R », souscrit pour une année scolaire ou universitaire complète – non-découpée en plusieurs mois, en contrepartie de réductions conséquentes – une suspension est impossible, « sauf en cas de déménagement ou d’arrêt de la scolarité », affirme IDFM.

Débités puis remboursés

Les usagers qui voudraient suspendre leur abonnement dans les prochains jours seront débités quoi qu'il arrive. « Pour ne pas être débité, il aurait fallu suspendre l'abonnement avant le 20 octobre », explique IDFM, précisant toutefois qu’ils « seront remboursés quelques jours plus tard. Il est important de le préciser. Histoire que les usagers ne soient pas surpris d’être débités », explique IDFM.

Une fois le passe suspendu, le pass (et par conséquent l’abonnement) peut être réactivé à n'importe quel moment.

Concernant les aménagements dans les transports. IDFM affirme maintenir, en tout cas pour le moment, « 100% de l’offre de transport en Ile-de-France de l’ouverture des stations et des gares jusqu’à 21h », précisant que des renforts ponctuels d'offre entre 20h et 21h sur certaines lignes seront effectués en fonction de l’affluence constatée, et que des adaptations aux offres de transports seront mises en place à partir de 21h.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie