• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Dans les coulisses du nouveau Roland-Garros

Le Belge David Goffin face à l'Italien Marco Cecchinato, pour l'édition 2018 de Roland-Garros. / © IAN LANGSDON/EPA/Newscom/MaxPPP
Le Belge David Goffin face à l'Italien Marco Cecchinato, pour l'édition 2018 de Roland-Garros. / © IAN LANGSDON/EPA/Newscom/MaxPPP

Un site plus grand et aéré, des nouveaux courts, un « Village » en hauteur… Les travaux, qui devraient s’achever d’ici trois ans, ont déjà bien avancé sur le plus petits des tournois du Grand Chelem.

Par PDB

La mue a déjà bien commencé à Roland-Garros. Le site, jusqu’ici réputé peu aéré et un peu vétuste, commence à s’aérer avec d’abord un nouveau « Village ». Près du court central Philippe-Chatrier et de ses 15000 places, se dresse le nouveau bâtiment de l’organisation et son espace réservé au business et aux sponsors, posté en hauteur avec une vue sur l’ensemble du site.
Lancés il y a tout de même 16 ans, les projets d’agrandissement et de modernisation ont déjà bien avancé avec un nouveau court en construction, à l’extrémité Ouest.

Un nouveau stade, et un toit sur le Central pour jouer la nuit et sous la pluie

Construit sur une partie des Serres d’Auteuil annexée par Roland-Garros, ce prochain terrain de jeu avait dans un premier temps créé la polémique. Aujourd’hui, il ne manque plus que les 5000 sièges et la terre battue pour s’imaginer ce futur court semi-enterré.

Sur le reste du site, les fans de tennis peuvent déjà assister au tournoi dans le court N°18 et ses 2200 places, livré l’année dernière. Cette année, le court central gagnera, lui, huit mètres de chaque côté, et le « Fonds des princes » comptera quatre nouveaux courts et deux courts d’entraînement.

Ne restera plus qu’à mettre en service le toit rétractable sur le Central, l’année prochaine, pour accueillir du public tard le soir et même en cas de pluie. A la même période, le court N°1 – légendaire mais petit et vieillot – va être démoli. A tout cela, ajoutez le réaménagement des courts N°2 et N°3 d’ici 2021, et Roland-Garros aura bel et bien fait peau neuve.

Sur le même sujet

La Marne en chansons

Les + Lus