• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Du rhinocéros à l'éléphant de Siam... L'Arche de Noé fantastique du Muséum d'histoire naturelle

La Grande Galerie de l’Evolution dans le Jardin des Plantes, à Paris, nous plonge au milieu de plus d'un millier d'animaux naturalisés de toute sorte. Rhinocéros, calmar géant, cerf de Shomburgk, zèbre d’Afrique australe... Une formidable Arche de Noé !

Par Emmanuelle Dumas

Les taxidermistes réalisent depuis plus d’un siècle un travail fantastique : "Les animaux continuent d’être, ils existent sans vivre", confiait Hélène, qui exerce ce métier comme un art, à nos confrères de Paris Match. De quoi donner une "seconde vie" à ces animaux.

Au 19ème siècle, les artisans reconstituaient des animaux qu’ils n’avaient jamais vus. Aujourd’hui, ils essaient de leur donner le plus possible l'apparence de la réalité.

► Découvrez quelques-uns des spécimens les plus extraordinaires...
 

Le rhinocéros, l'un des premiers

Il s'agit de l'un des premiers animaux à avoir été naturalisé. Il a été offert à Louis XV par le gouverneur de Chandernagor. En 1793, la naturalisation d’un animal de cette taille est une première. Sa peau tannée avait été placée sur une armature d’osier.

Le rhinocéros / © Bernard Faye
Le rhinocéros / © Bernard Faye


La tigresse qui attaque un éléphant

Cette scène d’action met en évidence la suprématie de l’homme sur l’animal au 19ème Lors d’une chasse en Inde, à la fin du XIXème siècle, le duc d’Orléans installé sur le dos d’un éléphant, est attaqué par une tigresse.

L'éléphante et la tigresse / © Bernard Faye
L'éléphante et la tigresse / © Bernard Faye

Le cerf de Shomburgk

C'est l’unique spécimen naturalisé au monde de cette espèce aujourd'hui disparue. Le dernier spécimen a été vu dans la nature en 1932 et, au zoo, en 1968.

Le cerf de Shomburgk / © Laurent Bessol
Le cerf de Shomburgk / © Laurent Bessol


Le couagga, zèbre d’Afrique australe

Lui aussi disparu, le couagga est chassé de manière intensive au 19ème siècle. Le dernier représentant de l’espèce est morte en 1883. Capturé en 1784, il avait été rapporté à la ménagerie royale de Versailles par un capitaine de vaisseau revenant des Indes.

Disparu le couagga ? Il semblerait que des scientifiques aient réussi à redonner vie à cette espèce.

Lili, le grand panda

Le grand panda avait été offert vivant en 1972 au président de la République Georges Pompidou, par le Premier ministre chinois Zhou Enlaï.

Lili le grand panda / © Laurent Bessol
Lili le grand panda / © Laurent Bessol


Wheke, le calmar géant

C’est une naturalisation hors norme d’un invertébré avec la plastination d'une femelle de neuf mètres de long. C'est l'un des rares spécimens naturalisés de ce type. Pêché en 2000 au large de la Nouvelle-Zélande, le pays l'a offert au Muséum. Il sera baptisé Wheke en référence à la légende maori contant la découverte de la Nouvelle-Zélande.

Kiki, la tortue

Née en 1873, Kiki, la tortue mâle géante des Seychelles, est morte en 2009 à la ménagerie du Jardin des Plantes.

Kiki la tortue / © Bernard Faye
Kiki la tortue / © Bernard Faye


Siam, un éléphant d’Asie mythique

Ce pachyderme de sept tonnes aux défenses de 80 kilos est connu pour avoir eu de nombreuses vies : il a travaillé dans une exploitation forestière, dans un cirque, a joué dans un film avant de finir sa vie au zoo de Vincennes. Il est à la Grande Galerie de l'Evolution depuis 2001.

 

Sur le même sujet

La Marne en chansons

Les + Lus