Des échauffourées à Paris, après l'élection d'Emmanuel Macron

Des échauffourées à Paris, le 7 mai 2017. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Des échauffourées à Paris, le 7 mai 2017. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

La victoire d'Emmanuel Macron, lors du second tour de l'élection présidentielle, s'est accompagnée d'échauffourées à Paris, et à Nantes. Plus de 300 manifestants se sont rassemblés dans le quartier de Ménilmontant, avant que des heurts éclatent.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

Des échauffourées ont eu lieu à Paris, en marge d'une manifestation réunissant plus de 300 personnes, dans le quartier de Ménilmontant, dimanche soir, dans la foulée de l'élection d'Emmanuel Macron.

Interdiction de séjour

Aux cris de "tout le monde déteste la police", des manifestants, la plupart le visage dissimulé, et vêtus de noir, ont jeté des projectiles sur les forces de l'ordre. Les policiers ont répliqué, à l'aide de gaz lacrymogène, avant d'encercler les manifestants. Ils ont procédé par ailleurs à plusieurs interpellations.
Les forces de l'ordre devaient procéder à des contrôles d'identité, 69 personnes étant visées par un arrêté d'interdiction de séjour pris par le préfet de police. Un dispositif de sécurité spécifique avait été mis en place par la préfecture de police, en vue de ce second tour de la présidentielle, à Paris.
Le soir du premier tour, dans la capitale, une manifestation de centaines d'"antifascistes" avait été émaillée de heurts avec la police. Six policiers et trois manifestants avaient été blessés et 143 personnes interpellées.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Journée de chasse en Seine-et-Marne

Près de chez vous

Les + Lus