Fusillade sur les Champs-Elysées : un policier abattu, l'agresseur neutralisé

Des forces de l'ordre sur les Champs-Elysées, à Paris, le 20 avril. / © FRANCK FIFE / AFP
Des forces de l'ordre sur les Champs-Elysées, à Paris, le 20 avril. / © FRANCK FIFE / AFP

Des policiers ont été pris pour cible jeudi soir par un individu,sur les Champs-Elysées, à Paris. Un policier a été tué, deux autres blessés. L'agresseur a été neutralisé.

Par France 3 Paris IDF/ET

Des policiers ont été pris pour cible jeudi soir par un individu, sur les Champs-Elysées, à Paris. Un policier, âgé de 37 ans, et appartenant à la direction de l'ordre public et de la circulation de la préfecture de police, a été tué. Deux autres policiers ont été blessés. L'agresseur a été abattu.
Les faits se sont déroulés vers 21 heures. Un homme, sorti d'une voiture, a délibérément ouvert le feu sur des policiers à l'aide d'une arme à feu.

Le parquet antiterroriste saisi 

Des policiers ont alors ouvert le feu sur l'individu et l'ont abattu. L'un des policiers visés par l'agresseur est décédé. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur confirme que deux policiers ont été grièvement blessés. Contrairement à une information relayée par certains médias dans la soirée, un seul policier est décédé, a précisé le ministère de l'Intérieur.
Le quartier des Champs-Elysées a été bouclé, pour le besoin de l'enquête. "On ne peut pas exclure qu'il y ait un ou plusieurs complices", a indiqué Pierre-Henri Brandet. La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie.

Nous serons d'une vigilance absolue

"Une passante a également été touchée", a indiqué le président de la République François Hollande, lors d'une allocution, vers 23 heures 15. Le chef de l'Etat a convoqué un conseil de défense vendredi matin. "Nous serons d'une vigilance absolue", a-t-il indiqué.
François Hollande a précisé qu'un hommage national serait rendu au "policier assassiné". "Nous sommes convaincus" que la piste "est d'ordre terroriste" a déclaré le président de la République.

Le groupe terroriste Etat islamique revendique

L'organisation Etat islamique a revendiqué jeudi soir l'attaque contre les policiers. Lors d'une déclaration, le procureur de la République de Paris François Molins a indiqué que l'agresseur abattu avait été identifié, sans toutefois dévoiler son identité.

A lire aussi

Sur le même sujet

Journée de chasse en Seine-et-Marne

Près de chez vous

Les + Lus