Gay Games : it's Hockey to be gay

Un sport olympique, collectif complet, physique, de stratégie dont on ne parle presque pas en France. Une activité qui sous le soleil d’août brille de toutes les couleurs de l’arc en ciel.

Aux USA, c’est un sport pratiqué majoritairement par les filles. En Angleterre et dans le Commonwealth, c’est une tradition masculine. La Belgique, la Hollande, le Danemark, l’Allemagne sont des pays forts. L’Argentine est championne olympique chez les garçons, et la Belgique, sur la 2ème marche. Les anciennes colonies britanniques, après des heures de gloire, restent néanmoins de sérieuses concurrentes.
 



En France le hockey est encore confidentiel. Pour Frédéric Nordmann, patron de la fédération Française qui est partie prenante dans l’organisation des Gay Games, « la raison en est simple et tient aux traditions. »

Le hockey est en concurrence directe avec tous les autres sports collectifs. Pas facile de rivaliser avec des activités culturellement historiques. Dans les pays du nord de l’Europe il n’y a pas de rugby par exemple. 

Temps de jeu réduit parce qu’il fait très, très chaud

En ce lundi matin, les match des deux tournois se succèdent. 6 équipes de filles et 10 équipes de garçons dans un tournoi qui se tient en plein coeur du champ de course d’Auteuil.
Chaque match est en 4 quart temps (comme au basket). Avec le soleil et la chaleur, par mesure de sécurité, les fédérations ont accepté la demande de réduire les temps de jeu : 13’ au lieu de 17’30. 16 engagés sur la feuille de match, ce n’est pas trop pour se relayer et composer les 2 équipes de 11 qui s’affrontent.
 

Les arrêts entre chaque période de jeu servent logiquement à repositionner les tactiques mais aujourd'hui plus encore à se désaltérer.
 

Bel esprit 

Le hockey aux Gays Games a bel esprit.

La première chose que l’on enseigne à un enfant quand il arrive, c’est que sa cross est une arme. Et on lui apprend tout de suite à ne pas s’en servir.

il est interdit de frapper la balle (seul le « push » — balle poussée — est autorisé) tout comme de lever la balle sauf pour un envoi au but. On ne peut pas tirer en direction d'un joueur adverse qui a sa crosse à terre à moins de 10 mètres

Et c’est vrai que l’ambiance est à l’émulation, la compétition mais pas à l’affrontement.
 


Avant l’entame du match des filles (Irlande - Pays Bas), les deux équipes commencent par se saluer et échanger des cadeaux.

Après la rencontre Hollande-Australie, on se retrouve non seulement pour se féliciter mais aussi pour immortaliser le moment.
 


La parité est un élément du hockey. Au global, le hockey compte autant de joueuses que de joueurs dans le monde. 

Des raisons de voir le hockey progresser

Le hockey est physique, très physique même. De tactique aussi. « Un sport qui demande de l’intelligence de jeu, de l’adaptation ».
Les freins au développement du hockey en France et dans le monde sont de plusieurs ordres. La surface synthétique sur l’aire de jeu est important (million d’euros pour un terrain) et la nécessité de la détremper, donc arrosée souvent, pour maintenir une vitesse de déplacement de la balle élevée. Les fabricants de moquettes bossent en ce moment pour trouver une matière nouvelle moins onéreuse et qui permette d’éviter l’arrosage car l’eau revient cher, dans certains pays particulièrement.
 
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité