• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

“Gilets jaunes” : une facture très salée attendue par la mairie de Paris

Une rue adjacente des Champs-Elysées, le 1er décembre, jour de manifestation des gilets jaunes à Paris. / © France 3 Paris - Île-de-France
Une rue adjacente des Champs-Elysées, le 1er décembre, jour de manifestation des gilets jaunes à Paris. / © France 3 Paris - Île-de-France

Après les manifestations qui ont dégénérées à Paris le 1er décembre dernier, la mairie de Paris fait ses comptes. Et ils risquent d'être élevés, au moins à hauteur de 3 à 4 millions d'euros.

Par Marc Taubert

Des épaves de véhicules brûlés dans les rues, des chaussées dépavées, du mobilier urbain détruit : les dégradations sont nombreuses à Paris. Invitée de France 3 Paris Île-de-France lundi soir, Anne Hidalgo l'affirme : la facture atteindra "plusieurs millions d'euros, entre 3 et 4 millions rien que pour la ville, c'est-à-dire pour les dégâts sur le mobilier urbain".

Elle affirme ainsi que le personnel de la ville a nettoyé des dégâts sans précédents : "Ils ont déblayé 900 mètres cubes de gravats, ils sont intervenus sur plus de 200 épaves qui avaient été brûlés".
L'Arc de Triomphe (VIIIe), l'Avenue Kleber (XVIe), le quartier de Saint-Lazare (VIIIe) et le boulevard Haussmann (IXe) ont été particulièrement touchées.

Les dégâts ne sont pas que strictement matériels. L'image de Paris a été atteinte et les commerçants et hôteliers impactés, avec des réservations annulées.

La maire de Paris le clame : "Nous ne pouvons pas supporter une nouvelle manifestation avec ce type de casse."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bande-annonce : Derrière la vitrine des grands magasins

Les + Lus