• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Face au manque d’effectifs, 2,4 millions d'euros débloqués pour le Samu d'Île-de-France

Une ambulance circulant dans les rues de Paris (illustration). / © IP3 PRESS/MAXPPP
Une ambulance circulant dans les rues de Paris (illustration). / © IP3 PRESS/MAXPPP

Alors que les agents dénoncent un manque de personnel pour répondre aux appels d'urgence, l'Agence régionale de santé va débloquer 2,4 millions d'euros pour les huit Samu de la région parisienne.

Par PDB avec AFP

L’annonce tombe alors que le Samu de Seine-Saint-Denis prépare une grève pour ce lundi, toute la journée du 24 décembre : l'Agence régionale de santé (ARS) va débloquer 2,4 millions d'euros, pour pallier le manque d'effectifs.
Après avoir reçu un courrier des Samu franciliens qui pointaient du doigt le manque d’auxiliaires de régulation médicale, l’ARS va ainsi soutenir les huit Samu d’Île-de-France à hauteur de 300.000 euros chacun.

La somme, débloquée sur des crédits propres à l'agence selon son directeur général en région francilienne, devrait être versée dès la première semaine de janvier.
 

Un recrutement difficile, et des appels au 15 en hausse

Alors que le Samu fait visiblement face à des difficultés de recrutement sur certains secteurs, le nombre d’appels reçus au 15, lui, augmente, notamment à Paris avec les manifestations des gilets jaunes.

Pour ce qui est des agents du 93, la grève du lundi 24 décembre, confirmée ce dimanche, vise à demander le recrutement de 10 agents supplémentaires pour le département.

Ce samedi, l’AP-HP a fait savoir qu'elle avait accordé au Samu 93 un renfort de l'effectif pour la période hivernale, en augmentant notamment de trois postes les assistants régulateurs médicaux qui assurent la réponse téléphonique des appels au 15.

Sur le même sujet

Le succès des cahiers de doléances à Ivry sur Seine

Les + Lus