Covid-19 : La 3ème dose pour tous les majeurs à partir de ce samedi

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Taubert
Olivier Véran lors d'une conférence de presse le 25 novembre 2021.
Olivier Véran lors d'une conférence de presse le 25 novembre 2021. © THOMAS COEX / AFP

Dès ce samedi, tous les majeurs peuvent se faire vacciner. En Île-de-France, le taux d'incidence est élevé : 213 pour 100 000 habitants et le taux de couverture vaccinale est très variable selon les départements. De nouveaux centres de vaccinations devraient ouvrir prochainement. Voici ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran.

"La France connaît une cinquième vague, elle sera plus forte et plus longue que celle survenue cet été", a affirmé le ministre de la Santé au début de sa conférence de presse ce jeudi 25 novembre promettant de ne pas annoncer "ni confinement ni couvre-feu".

La dose de rappel ou 3ème dose

Il a, en revanche, déclaré que "le rappel vaccinal est ouvert à tous les adultes âgés de 18 ans et plus à partir ce samedi".

Dans les détails, tous les adultes ayant reçu une deuxième dose de vaccin pourront avoir un rappel 5 mois après leur deuxième dose. "Cela concerne 25 millions de Français", a précisé Olivier Véran tout en indiquant que la France avait "suffisamment de vaccins".

Pour faire face à l'afflux de demande de rendez-vous, le ministre a promis la réouverture de nouveaux centres sachant que 1100 sont toujours ouverts sur l'ensemble de la France métropolitaine. Par ailleurs, les personnels comme les médecins généralistes ou les kinés pourront continuer à vacciner.

Le pass sanitaire évolue

Le pass sanitaire évoluera à partir du 15 janvier prochain. Il restera valide seulement pour les personnes ayant effectuées leur dose de rappel dans les 2 mois qui suivent les 5 mois après leur deuxième injection.

Pour les personnes de plus de 65 ans, cette troisième dose sera obligatoire à partir du 15 décembre pour que le pass reste effectif.

Par ailleurs, la validité des tests PCR ou antigéniques valables pour le pass sanitaire est ramenée à 24 heures.

En Île-de-France, le taux d'incidence est de 190, le seuil d'alerte étant de 50. Par département, il est de :

  • 266 à Paris (le taux de vaccination est de 91%)
  • 200 dans les Hauts-de-Seine (le taux de vaccination est de 73%)
  • 196 dans le Val d'Oise (le taux de vaccination est de 76%)
  • 184 dans les Yvelines (le taux de vaccination est de 63%)
  • 179 dans le Val-de-Marne (le taux de vaccination est de 78%)
  • 164 en Seine-Saint-Denis (le taux de vaccination est de 85%)
  • 148 en Seine-et-Marne (le taux de vaccination est de 68%)
  • 147 dans l'Essonne (le taux de vaccination est de 68%)

"Cette vague touche toute la France métropolitaine de façon homogène", a, quant à lui, rappelé Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. Selon lui, "les personnes aujourd'hui hospitalisées sont essentiellement des non-vaccinés" sachant que "9 adultes sur 10 sont vaccinés".

Le masque en intérieur

Le masque va redevenir obligatoire "partout en intérieur" dans les lieux recevant du public, y compris là où le pass sanitaire est réclamé (restaurants, cinémas, discothèques...).
"Les préfets seront aussi habilités à rendre obligatoire le port du masque pour des événements en extérieur, tels que par exemple les marchés de Noël", qui seront soumis au pass sanitaire, "ou des brocantes", selon Olivier Véran.

Moins de fermetures de classe

Il n'y aura plus de fermeture systématique de classe dès le premier cas de Covid-19 dans le primaire, a de son côté annoncé le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.

A la place aura lieu un dépistage systématique de toute la classe et seuls les élèves présentant un test négatif pourront revenir en classe.

Enfin, la vaccination pour les 5-11 ans (qui se fait aux États-Unis ou en Israël), le ministre de la Santé a indiqué que les  autorités y réfléchissaient mais n'aurait pas lieu avant 2022.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.