Quizz - Grand Paris : zone à faible émission, démêler le vrai du faux

Le 1er juillet dernier, une zone à faible émission (ZFE) a été mise en place dans le Grand Paris pour les véhicules Crit'Air 5 et non classés. Parce qu'il n'est pas toujours facile de s'y retrouver, on vous propose un test pour vérifier vos connaissances en la matière. 
 
La zone à faible émission a été mise en place le 1er juillet dans le Grand Paris.
La zone à faible émission a été mise en place le 1er juillet dans le Grand Paris. © GERARD JULIEN / AFP
Dispositif destiné à améliorer la qualité de l'air, la zone à faible émission (ZFE) a été mise en place le 1er juillet dernier dans le Grand Paris dans le cadre de la politique de restriction de la circulation. 200 villes européennes l'ont déjà adoptée. 
Le projet de ZFE, mis en place le 1er juillet 2019, est dans les cartons de la métropole du Grand Paris depuis 2015.
Le projet de ZFE, mis en place le 1er juillet 2019, est dans les cartons de la métropole du Grand Paris depuis 2015. © Capture d'écran du site www.zonefaiblesemissionsmetropolitaine.fr
Cette ZFE limite la circulation des véhicules polluants. Une vignette Crit'Air apposée au pare-brise permet de distinguer leur niveau de pollution atmosphérique. Les plus polluants (Crit'Air 5 et non classés, soit ceux fonctionnant à l’essence avant 1997, et les diesel avant 2001) ne peuvent pas rouler à l'intérieur de la zone délimitée par l'A86 entre 8h et 20h. Quant aux véhicules classés Crit'Air 4 (les diesel avant 2006), ils ne peuvent plus rouler à l'intérieur de la capitale. 

Les sanctions ne seront pas appliquées avant 2021

Une contravention de troisième classe (soit 68 euros d'amende) pour les voitures sera appliquée en cas de non-respect des zones de circulation, cependant elle ne sera pas effective avant 2021. D'ici là, seuls des contrôles pédagogiques seront effectués, d'après le site dédié de la métropole du Grand Paris. Ce dispositif intervient en plus des mesures de circulation alternée prises durant les pics de pollution.  Plus de 50% du Grand Paris est inclus dans cette zone à faible émission. "Nous avons décidé de faire une zone expérimentale sur 79 communes à l'intérieur du cercle de l'A86, 47 communes se sont engagées dans la consultation. Les maires ont signé les arrêtés", a expliqué Patrick Ollier, président de la métropole du Grand Paris et maire Les Républicains de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) à France Info.

Faites le test pour vérifier vos connaissances sur la nouvelle ZFE :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement société