Une grue géante au chevet de Notre-Dame de Paris pour finir de démonter l'échafaudage

L'énorme échafaudage installé avant l'incendie, qui a en partie fondu le 15 avril dernier, met en péril tout la cathédrale Notre-Dame. La grue géante va permettre d'accéder à toutes les pièces et de démonter la structure métallique.

La grue fait 75 mètres de haut et est l'une des plus hautes d'Europe.
La grue fait 75 mètres de haut et est l'une des plus hautes d'Europe. © Marion David - France 3 Paris Ile-de-France
C'est la priorité absolue du chantier de Notre-Dame : démonter l'énorme échafaudage installé avant l'incendie qui présente un danger potentiel pour la cathédrale tant qu'il ne sera pas à terre.

Une grue géante de 75 mètres de haut a été installée le 16 décembre sur le côté sud qui longe la Seine. Elle a même été soudée au sol. Elle doit permettre de descendre une à une les pièces de cet échafaudage qui, dans la fournaise, se sont soudées entre elles. Fabriquée à Moulins, elle peut lever jusqu'à 8 tonnes.  

Un échafaudage plus léger va remplacer l'ancien

Le ceinturage de l'échafaudage avec des poutres métalliques a été réalisé aux deux-tiers. Mais il reste le ceinturage du niveau supérieur qui sera réalisé en janvier grâce à la grue.

Parallèlement, un deuxième échafaudage léger est en train de s'élever de part et d'autre de l'ancien. Cette structure est plus haute, et, à partir de poutrelles équipées de rails, des cordistes, joliment appelés "écureuils", descendront dans l'échafaudage pour scier et démonter les pièces. Le démontage débutera en février et durera plusieurs mois, en fonction du climat (il doit être sec et pas trop froid). Le parvis devrait être progressivement rouvert à partir de fin janvier.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
notre-dame de paris culture patrimoine travaux publics économie