• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Il y a 50 ans, les Parisiens regardaient les premiers pas des hommes sur la lune

Le 21 juillet 1969, la NASA envoyait ses premiers hommes sur la lune. / © NASA / AFP
Le 21 juillet 1969, la NASA envoyait ses premiers hommes sur la lune. / © NASA / AFP

Le 21 juillet 1969, les hommes marchaient pour la première fois sur la lune. A l'occasion des 50 ans de l'événement, retour sur les témoignages des Parisiens qui l'ont vécu à travers leur poste de télévision.

Par Sophie Marechal

Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong et Buzz Astrin marchaient pour la première fois sur la lune. A l'occasion des 50 ans de cet événement historique, retour sur les témoignages de Parisiens qui l'ont vécu à travers leur poste de télévision en noir et blanc, en plein milieu de la nuit. Mais la conquête spatiale n'est pas seulement l'image du triomphe de la science. Derrière les écrans, c'est aussi la victoire d'un certain modèle économique et politique. 
ITW Alain Cirou
Rédacteur en chef du magazine Ciel et espace, Alain Cirou avait 11 ans en 1969 lorsque les premiers hommes ont marché sur la lune.  - Norbert Cohen
Alain Cirou est rédacteur en chef du magazine Ciel et espace. Il avait 11 ans lorsqu'il a vu les premiers pas des hommes sur la lune sur sa télévision en noir et blanc. Il revient sur sa rencontre avec les astronautes Buzz Aldrin et Neil Armstrong.

"Le premier rendez-vous c'était dans la soirée du 20 juillet avec l'homme qui se pose sur la lune, mais avec le module lunaire. Il n'y avait personne qui filmait la scène donc on écoutait en direct à la radio le compte-rendu des voix qui venaient des Etats-Unis : Amstrong, Aldrin, la NASA et cette tension extrême de l'homme qui se pose sur la lune. Il était environ 20 heures. [...]

"Armstrong, c'est le seul homme dont on serre la main en regardant le pied."

Dans les heures qui suivaient, la télévision a pris le relai. Il était 3h52 quand Armstrong a posé le pied sur la lune. La première image était à l'envers ! On a vu petit à petit des ombres. [..] C'est un moment qu'on ne peut pas oublier.[...] Face à Armstrong et Aldrin, j'étais un peu intimidé. Armstrong, c'est le seul homme dont on serre la main en regardant le pied. [...]"
 
ITW Pierre Lagrange
Pierre Lagrange est sociologue des sciences. - Norbert Cohen
Pierre Lagrange, sociologue des sciences, revient sur le contexte politique et social de la conquête spatiale. 

"Jules Verne imagine le voyage vers la lune dans des détails très précis que la NASA va reproduire dans les années 60. [...] Si on est allé sur la lune, c'est pas juste pour faire triompher la science, c'est aussi pour faire triompher un modèle économique et politique. [...]

"le problème de l'écart énorme entre ceux qui peuvent se permettre d'aller dans l'espace et ceux qui ne le peuvent pas" 

Je me souviens d'une caricature qui montrait des gamins en Afrique en train de mourir de faim qui disaient, en regardant un lancement de fusée, 'c'est génial on va pouvoir savoir s'il y a de la vie sur Mars'. [...] La conquête spatiale pose le problème de l'écart énorme entre ceux qui peuvent se permettre d'aller dans l'espace et ceux qui ne le peuvent pas. [...]"

Le reportage de l'équipe de France 3 Paris :  
On a marché sur la lune
Il y a 50 ans, les hommes faisaient leurs premiers pas sur la Lune. Les Parisiens suivaient l'événement historique. - Norbert Cohen - France 3 Paris

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La compagnie Carabosse enflamme le parc de la Villette

Les + Lus