En images. Côté jardin ou côté dinosaures... Les visages du Muséum d'histoire naturelle à 360°

Entre la galerie de paléontologie et d'anatomie comparée, et la parade des animaux de la Grande Galerie de l'Evolution... Le Muséum national d'histoire naturelle, c'est un voyage à travers les époques, où les distances se comptent en millions d'années. 
Le Muséum national d'histoire naturelle, à Paris.
Le Muséum national d'histoire naturelle, à Paris. © France 3 Paris IDF/E. Tixier
Entre la galerie de paléontologie et d'anatomie comparée, et la parade des animaux de la Grande Galerie de l'Evolution... Le Muséum national d'histoire naturelle, c'est un voyage à travers les époques, où les distances se comptent en millions d'années.

Que d'os que d'os

Première étape, la paléontologie, c'est-à-dire la science des restes fossiles, laissées par le vivant des temps anciens. Cette discipline est hébergée dans un pavillon inauguré en 1898. Parmi les pièces maîtresses de la galerie de paléontologie se trouve sans aucun doute le diplodocus "Dippy" (son surnom), long de 27 mètres, réplique d'un fossile conservé à Pittsburgh, aux Etats-Unis. Pour la petite histoire, il s'agit d'un don du milliardaire américain Andrew Carnegie.
Le diplodocus "Dippy", dans la galerie de paléontologie du Muséum national d'histoire naturelle, à Paris.
Le diplodocus "Dippy", dans la galerie de paléontologie du Muséum national d'histoire naturelle, à Paris. © Ludovic MARIN / AFP
C'est aussi dans ce bâtiment du Muséum que l'on trouve, à son rez-de-chaussée, la galerie d'anatomie comparée, à la présentation très théâtrale. 

► Diaporama 360°. Jardin, Diplodocus et grande galeire... Les facettes du Muséum national d'histoire naturelle
A quelques dizaines de mètres de là, un autre pavillon s'offre au visiteur : celui de la minéralogie. Ce bâtiment accueille jusqu'au 2 septembre le squelette de Trix, femelle Tyrannosaurus rex découvert en 2013 dans le Montana, aux Etats-Unis. Ce squelette vieux de 67 millions d'années est au coeur de l'exposition "Un T. Rex à Paris".

Des jardins dans un jardin

Sur 26 hectares, entre la gare d'Austerlitz et la faculté de Jussieu, le Jardin des Plantes compte pas moins de 15.000 végétaux issus de 8.500 genres, espèces ou variétés, précise le Muséum. C'est un lieu de promenade, bien sûr. Mais aussi un jardin botanique, dédié à la recherche. On y trouve 1.700 mètres-carrés, un jardin des pivoines, un jardin alpin, des roses ainsi qu'un "jardin écologique". 
Le Jardin des Plantes, à Paris.
Le Jardin des Plantes, à Paris. © France 3 Paris IDF/E. Tixier

La marche des animaux

C'est dans la Grande Galerie de l'Evolution, l'ex-galerie de zoologie, que se trouve la célèbre parade des animaux, l'éléphant Siam, pachyderme de sept tonnes en tête. On y trouve un couagga, un rhinocéroscerf de Shomburgk... Autant d'animaux naturalisés qui font l'objet d'un minutieux entretien par les taxidermistes du musée.
L'éléphant Siam, entretenu par un taxidermiste, au Muséum national d'histoire naturelle, à Paris.
L'éléphant Siam, entretenu par un taxidermiste, au Muséum national d'histoire naturelle, à Paris. © France 3 Paris IDF/F. Hovasse

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musée culture sorties et loisirs muséum national d'histoire naturelle