Cet article date de plus de 4 ans

Inondations : le trafic du RER C interrompu à Paris

Le trafic du RER C à Paris intra-muros est interrompu à partir de 16h ce jeudi 2 juin. La décision a été confirmée en milieu de journée. Pour l'instant, les stations Saint-Michel Notre-Dame et Invalides ne sont plus desservies.
Un train de la ligne RER C à Paris intramuros.
Un train de la ligne RER C à Paris intramuros. © PHOTOPQR/LE PARISIEN/OLIVIER BOITET
Le RER C ferme à Paris intra-muros à partir de 16h, jeudi 2 juin, entre les stations Javel et Gare d'Austerlitz, à cause de la crue de la Seine.


La station Saint-Michel Notre-Dame, sur la ligne du RER C, n'est plus desservie jeudi 2 juin, jusqu'à la fin du service ce soir, et ce, à cause d'inondations. Ce sera le cas également de la station Invalides dans quelques minutes.


Guillaume Pépy, directeur de la SNCF, avait annoncé mercredi que le trafic du RER C serait interrompu à Paris intra-muros - entre Javel et Gare d'Austerlitz - lorsque la Seine aurait atteint les 4,75 mètres. 

A 11h, la Seine était montée à 4,96 mètres au Pont d'Austerlitz selon le site Vigicrues qui mesure la hauteur du fleuve en continu, heure par heure. 

 

VOIR le reportage
durée de la vidéo: 01 min 27
La conséquence de la montée de la Seine sur les transports à Paris
Un internaute signale une fuite d’eau à la station Champs de Mars – Tour Eiffel du RER C.


Un trafic perturbé par les intempéries et la grève


A partir de 6 mètres de hauteur de la Seine, le tunnel du RER C serait inondé. L’accès à la station de RER Invalides, côté Seine, est déjà fermée depuis mercredi, et la circulation des trains était perturbée jeudi matin.

 

La ligne N du transilien bloquée pour plusieurs jours


Mardi soir, c'est la ligne N du transilien Paris-Versailles qui a subi les premières conséquences des intempéries sur les transports. Un effondrement de la chaussée du côté de Meudon, dans les Hauts-de-Seine, a interrompu une partie du réseau. Le trafic du Transilien ne devrait reprendre que lundi prochain.
Ligne N interrompue

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo transports en commun économie transports