INTERVIEW. Devenir propriétaire du Parc des Princes, quels enjeux pour le PSG ?

Publié le
Écrit par Tom Rousset .

Racheter le Parc des princes à la mairie de Paris. C'est l'aspiration des dirigeants du PSG. Pour Virgile Caillet, économiste du sport, le principal avantage est financier.

Finances, image, marketing, notoriété internationale. Les dirigeants du club parisien souhaite racheter le Parc à la Ville, propriétaire du stade depuis 1974, mais selon l'économiste du sport, Virgile Caillet, de nombreux travaux seront nécessaires afin de faire du Parc des Princes une "attraction sportive" tout au long de l'année. Entretien.

En quoi serait-ce avantageux pour le PSG d'être propriétaire de son stade ?

Virgile Caillet : D'abord, il y aurait un avantage financier, les dirigeants souhaitent attirer de nouveaux investisseurs et le fait de gérer leur stade faciliterait la venue de fonds étrangers. Les résultats sportifs sont aléatoires alors que les potentiels actionnaires cherchent des gages de rentabilité. Posséder son propre stade permet de créer des sources de revenus supplémentaires avec des infrastructures touristiques et sportives autour de l'enceinte. 

Ensuite, le club gérerait les travaux lui-même et notamment l'ajout de gradins. Le PSG souhaite augmenter la capacité de son stade – 48 583 places actuellement- pour se rapprocher des chiffres d'autres grands clubs européens dont les enceintes accueillent parfois jusqu'à 70 000 personnes.

Que permettrait le rachat du Parc des Princes à la Ville en termes d'aménagements ? 

Virgile Caillet : D'engager des travaux pour rajouter entre 10 et 15 000 places. Le club souhaite augmenter les recettes de la billetterie depuis plusieurs années. Le PSG a joué ses 100 derniers matchs à guichets fermés ce qui plafonne les revenus générés. 

Cela représente 50 millions d'euros par rencontre. Les "recettes jour de match", c'est-à-dire les consommations aux buvettes et les achats dans la boutique atteignent aussi leur capacité maximale avec le nombre de places actuel. 

Les rénovations permettraient d'ajouter de nouvelles loges. Actuellement, certaines réceptions d'après-match pour les invités se font à l'extérieur du stade, faute de place dans les suites VIP.

En France, seul un club est propriétaire de son stade : l'Olympique Lyonnais. Pourquoi les clubs français sont-ils frileux à l'idée de posséder leur stade ? 

Virgile Caillet : C'est une question de culture. Chez nous, les stades et autres enceintes sportives sont très souvent la propriété des collectivités territoriales. Dans d'autres pays d'Europe comme l'Angleterre, l'immense majorité des clubs est propriétaire de leur stade. Les Anglais ont adopté le modèle américain des "franchises". 

Chaque équipe est une entité privée qui gère son terrain comme elle l'entend. L'enceinte devient alors un centre d'événements sportifs et de loisirs qui vit toute l'année.

Lorsque vous venez au match, vous assistez à un spectacle sur le terrain, mais tout est fait pour que l'avant et l'après-match fassent aussi partie de l'expérience. 

Pour cela, on organise des animations autour du stade. Des stands proposent des activités diverses et variées et des complexes d'hôtellerie construits autour de l'enceinte permettent au lieu de vivre toute l'année en accueillant des supporters qui n'habitent pas la région.

Que faudrait-il au Parc des Princes pour imiter ce modèle ? 

Virgile Caillet : Ce stade doit devenir un lieu de vie au-delà des 18 soirs de matchs annuels pour le PSG. Cela demandera beaucoup de travaux  Il va falloir créer des infrastructures qui incitent les supporters et les touristes à venir en dehors des jours de matchs. 

Cela passe par la création d'infrastructures sportives et de lieux d'animation afin d'en faire un lieu touristique à part entière. Le PSG organise déjà des visites du stade et des jeux comme un escape game dans le Parc. Le rachat serait une façon d'accélérer cette évolution pour passer d'un stade de football à une véritable destination sportive.   

Quel est l'enjeu en matière d'image à l'international pour le PSG ?

Virgile Caillet : Il est énorme. Aujourd'hui, tous les plus grands clubs européens possèdent leur stade, que ce soit Manchester City en Angleterre, le FC Barcelone en Espagne ou encore le Bayern Munich en Allemagne. Le PSG afficherait encore plus clairement son ambition. Celle de figurer parmi les plus grands clubs du monde sur le plan sportif et économique.   

    

  

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité