JO de Paris 2024 : accueil des athlètes, quelles mesures de sécurité ?

Plus sur le thème :

Effectifs policiers, bateaux ou sécurité des athlètes et des personnes accréditées... Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur a précisé hier mardi 5 mars les modalités de sécurité qui seront appliquées durant la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques et le reste de la quinzaine olympique.

Chaque athlète sera passé au crible par des enquêteurs. Même chose pour tous les membres des délégations y compris les staffs. En tout, un million de personnes accréditées feront l'objet d'une enquête de sécurité avant d'avoir accès aux sites olympiques. "Il ne peut pas y avoir de délivrance d'accréditation du Cojo tant qu'il n'y a pas eu cette enquête", explique à l'AFP Julien Dufour, chef du Service national des enquêtes administratives de sécurité (Sneas), chargé de cette mission pour les JO.

La première étape de la procédure d'enquête administrative de sécurité passe par un criblage, c'est-à-dire la consultation des différents fichiers de police et de renseignements (national ou supranational). Si la personne n'apparaît dans aucun de ces fichiers, elle aura le feu vert.  Dans le cas contraire, un enquêteur-analyste évalue alors si les faits qui lui ont valu cette inscription sont de nature à représenter une menace dans le cadre de sa mission lors des JO.

Le ministre de l'Intérieur a confirmé mardi lors d'une audition au Sénat le volume "d'un million d'enquêtes à faire" pour les JO, dont "89.000 ont déjà été effectuées donnant lieu à 280 avis d'incompatibilité dont six fichés S".

L'espace aérien fermé autour de Paris pendant la cérémonie d'ouverture

Gérald Darmanin a également précisé les mesures en vigueur durant la cérémonie d'ouverture. Parmi celles-ci, la fermeture de l'espace aérien dans un rayon de 150 kilomètres autour de Paris pendant la durée de la cérémonie.

A lire aussi : JO de Paris 2024 : 222 000 billets gratuits sur invitation pour la cérémonie d'ouverture

La jauge de spectateurs a été revue à la baisse. Elle a été fixée à 326 000 personnes alors que les autorités avaient initialement annoncé 600 000 personnes sur les quais de Seine. 45 000 policiers seront mobilisés. Enfin, le préfet de la Région Île-de-France a annoncé la présence de 180 bateaux pour sécuriser la parade fluviale des athlètes.

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité