JO de Paris 2024 : la sirène Renar testée au Trocadéro

Plus sur le thème :

Une sirène retentira ce mardi 14 mai entre 13 heures et 16 heures 30 dans le quartier du Trocadéro à Paris. Pas d’inquiétude, il s’agit d’un test de sécurité effectué par la préfecture de police de Paris en vue des JO.

Cette sirène postée sur le toit du musée national de la Marine retentira pendant 5 minutes. Elle sera audible dans un rayon de 500 mètres autour du Trocadéro. Selon les conditions météorologiques et la hauteur du bâtiment, elle pourra être entendue dans un périmètre plus large, précise la préfecture de police de Paris dans un communiqué.

La sirène Renar, le REseau National d’Alerte Radio

Ce test a deux objectifs principaux : "s’assurer du bon fonctionnement de la sirène et vérifier la couverture sonore du signal d’alerte", affirme la préfecture.

Depuis 2011, "le REseau National d’Alerte Radio permet le déclenchement des sirènes à distance par voie radio centralisée, afin de pouvoir adresser en toutes circonstances un premier message comportemental de mise en sécurité du citoyen avant l'information complémentaire associée de jour comme de nuit, même en cas de saturation des réseaux de transmission", explique-t-elle dans son communiqué.

Un test grandeur nature

À quelques mois des JO, la préfecture de police de Paris teste ainsi son réseau d'alerte assurant qu'il s'agit d'un simple exercice. Elle demande aux Parisiens de pas contacter la police, la mairie ou les services de secours, et de ne pas "relayer de fausses rumeurs ou de fausses informations sur les réseaux sociaux".

Cet exercice de sécurité fait suite à trois tests d'alerte par SMS organisés par la préfecture de police de Paris qui se sont déroulés dans 3 arrondissements parisiens depuis le mois de février. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité