JO de Paris-2024 : répétition grandeur nature sur la Seine

Une quarantaine de bateaux ont défilé ce lundi matin sur la Seine entre le Pont d'Austerlitz et le Pont d'Iéna pour tester "manœuvres", "distances", "durée" et "captation vidéo" de la future cérémonie d'ouverture des JO de Paris en 2024.

Navigation totalement coupée sur la Seine depuis 4h ce lundi matin, et ce jusqu'à midi. Une quarantaine de bateaux défilent sur le fleuve.

Pour cette mini-répétition, la flotte totale est composée de 57 bateaux, 39 représentant ceux des délégations - un peu moins de la moitié que pour le jour J en 2024 - et 18 autres l'encadrement (assistance, premiers secours) ainsi qu'Olympic Broadcasting Services (OBS), le diffuseur télé des JO.

Les premiers bateaux - tous numérotés - ont à bord des passagers munis de pancartes comme pour mimer les délégations, a constaté l'AFP.

Des zodiacs de la préfecture de police ou des sapeurs-pompiers de Paris filaient lundi matin de part et d'autre du convoi principal qui naviguait en file indienne sur les six kilomètres du parcours, sous l'œil de forces de l'ordre positionnées sur les ponts.

Première cérémonie d'ouverture en plein air

Deux passages sont prévus à la vitesse de 9 km selon les organisateurs qui qualifient ce test de "technique". "On doit aussi tester une nouvelle manière de filmer la cérémonie", avait expliqué en amont Thierry Reboul, directeur événements et cérémonie, à l'origine du concept.

Pas question en revanche de voir quoi ce soit d'artistique et du spectacle conçu par le metteur en scène de théâtre, Thomas Jolly, car le secret sera gardé jusqu'au jour J de cet évènement inédit.

C'est la première fois qu'une cérémonie d'ouverture olympique se tiendra en plein air. Environ 100 000 personnes pourront y assister en payant leurs places sur les quais bas de la Seine et plusieurs centaines de milliers d'autres sur les quais hauts gratuitement.

Les quais hauts seront divisés en 15 ou 20 tronçons, avaient fait savoir à l'AFP depuis plusieurs semaines des sources policières et politiques. Le chiffre global a varié ces derniers mois et n'a pas encore été officialisé. Annoncé à 600 000 au départ, toutes places confondues, le chiffre serait plutôt au maximum de 500 000 dont 400 000 gratuits, selon ces mêmes sources.

200 délégations du monde entier

Le 26 juillet 2024 à 20h24, ce sont plus d'une centaine de bateaux qui transporteront plus de 200 délégations du monde entier.

La sécurisation de cette gigantesque fête en plein air, sur un fleuve, en présence de sportifs et de chefs d'État du monde entier est un véritable casse-tête. La directrice de cabinet du préfet de police, Magali Charbonneau, a détaillé le dispositif mis en place pour cette répétition technique.

"Nous profiterons pour tester des dispositifs de commandement et de coordination", a-t-elle dit, notamment les réseaux radio. "Vu les effectifs annoncés, notre architecture radio n'est pas prête", a récemment confié à l'AFP une source policière.

Mais, "la plupart de nos dispositifs ne seront pas testés ce jour-là", avait ajouté Mme Charbonneau.