Jusqu’à 5000 euros la place pour PSG-Barcelone : "Ça peut choquer mais les revendeurs ont bien raison de fixer ces prix"

Sur le marché de la revente, les tarifs explosent pour les dernières places disponibles à la veille du quart de finale aller de la Ligue des champions entre le Paris Saint-Germain et le Barça. Comment expliquer une telle flambée des prix ?

Sur le marché de la revente, les prix sont parfois très salés pour les retardataires qui espèrent assister à la rencontre entre le PSG et le FC Barcelone ce mercredi soir au Parc des Princes, qui affiche complet. Sur la plateforme officielle, certains revendeurs proposent ce mardi après-midi des billets à plus de 4 500 euros l’unité.

Les prix varient toutefois évidemment selon l’emplacement, de nombreuses zones affichant ainsi des prix débutant à moins de 300 euros. C’est au niveau de la tribune présidentielle qu’on trouve les billets les plus chers, à partir de 600 euros l'unité.

"Basiquement, c’est la loi stricte de l’offre et de la demande, explique Pierre Rondeau, économiste du sport. Pour le marché de seconde main, le prix est déterminé quand les courbes se croisent. On atteint des billets à 4 000 ou 5 000 euros dès lors que certains spectateurs sont prêts à débourser de telles sommes."

"Ça peut choquer, ça peut interpeller et c’est dit de façon très cynique, mais les revendeurs ont bien raison de fixer ces prix si quelqu’un accepte de payer autant pour un PSG-Barça. Du point de vue de la loi du marché, ils ont tout intérêt à le faire", poursuit-il.

"Le risque est de se retrouver avec un Parc des Princes complètement embourgeoisé"

"Je peux me tromper mais de mémoire, je ne me souviens pas d’une tarification aussi élevée à la revente pour un quart de finale de Ligue des champions, commente Pierre Rondeau. Déjà, le PSG est à part en France. Et on parle d’un match face au Barça, donc il y a la mémoire de la remontada, avec Luis Enrique qui est désormais du côté parisien."

"Autre enjeu : ça pourrait être le dernier match de Kylian Mbappé à domicile en Ligue des champions pour les supporters du PSG. On est potentiellement sur la dernière séance de Mbappé sous les couleurs parisiennes au Parc des Princes. Et selon les bookmakers, Paris serait favori mais on verra bien. Tout ça joue sur les prix du marché de l’occasion", ajoute l’économiste du sport.

Avant de passer à la revente, la billetterie a été prise d’assaut dimanche soir et toutes les places se sont envolées en quelques minutes. "Le marché du neuf est très prisé, vu l’enjeu il n’y a rien de surprenant, estime Pierre Rondeau. Après, on peut supposer que certains s’accaparent des places pour maximiser leurs profits à la revente avec de grosses plus-values. Face à ce genre de cas, la seule arme pour le PSG serait de contrôler davantage le marché réglementé de seconde main - si on laisse le marché noir de côté - en imposant des prix plafonds. Ce n’est pas le choix du club aujourd’hui."

"Au-delà de tout ça, on peut se poser une question d’un point de vue sociologique : certes certains fans sont prêts à racheter des places à 5 000 euros, mais le risque est aussi de se retrouver avec un Parc des Princes complètement embourgeoisé, gentrifié avec uniquement des gens capables de dépenser autant pour du foot", pointe du doigt l’économiste du sport.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité